Articles

Structurer le débat « entreprises et pauvretés ». Légitimité, intérêt, modalité, efficacité

D. Ménascé, F. DALSACE

Revue Française de Gestion

novembre 2010, vol. 36, n°208-209, pp.15-44

Départements : Marketing


La relation « entreprises-pauvreté » s'est profondément transformée ces dernières années: la logique naturelle de recherche de nouveaux marchés d'une part, et la maturité des stratégies de RSE d'autre part, convergent en effet pour faire des populations pauvres un public de plus en plus pris en compte par les multinationales. À ce titre, si les stratégies à l'égard des populations pauvres recouvrent aujourd'hui des réalités diverses, une évolution profonde est à l'oeuvre: la pauvreté n'est plus seulement envisagée en termes d'investissement philanthropique mais davantage sous l'angle économique. Cette évolution suscite un large débat aussi bien au sein des acteurs traditionnellement en charge de la lutte contre la pauvreté (autorités publiques, ONG) qu'auprès des responsables d'entreprises. Afin de mieux encadrer un débat souvent passionné, nous proposons quatre clés de lecture permettant de structurer les enjeux relatifs aux relations « entreprises- pauvreté » : la légitimité de l'entreprise à agir sur ces questions, son intérêt, ses modalités d'action et enfin l'efficacité de son intervention.


JavaScriptSettings