Articles

Emprise et dégagement dans les organisations et les relations de travail

G. AMADO

Revue de Psychothérapie Psychanalytique de Groupes

2008, vol. 51, n°2, pp.15-32

Départements : Management et Ressources Humaines

Mots clés : Emprise, Perversion, Négatif, Psychologisation, Espaces transitionnels, Auto-objectivation


Cet article s'appuie sur une approche intersubjective de la notion d'emprise et vise, dans un premier temps, à en spécifier les diverses formes, plus particulièrement à l''uvre dans les organisations et les relations de travail aujourd'hui. Après avoir développé sept des modalités d'emprise actuelle visant la réduction de l'altérité, la neutralisation du désir d'autrui et la réification du sujet, l'auteur montre, à travers plusieurs exemples, comment la relation d'emprise est contrecarrée par une certaine résistance du réel, des comportements stratégiques de la part des salariés, l'ironie et les espaces transitionnels, spontanés ou construits qui permettent à la fois le démasquage des processus pervers et le maintien du libre-arbitre. Mots-clésEmprise, perversion, négatif, psychologisation, espaces transitionnels, auto-objectivation.


JavaScriptSettings