Articles

Une participation sélective à l'ordre juridique international

L. CHOUKROUNE

Questions internationales

juillet-août 2008, n°32

Départements : Droit et fiscalité


L'accession de la Chine à l'Organisation mondiale du commerce, sa participation aux missions de maintien de la paix des Nations Unies semblent autant de signes récents d'une volonté chinoise d'intégrer un ordre juridique international longtemps perçu comme impérialiste et menaçant sa souveraineté.Cette évolution s'accompagne d'un profond mouvement de réformes et d'assimilation de normes et pratiques juridiques nouvelles, notamment dans le domaine commercial. Il pourrait favoriser à terme l'émergence d'un État de droit de type nouveau. Cependant, la participation chinoise au droit international reste encore bien sélective, comme en témoigne le peu de cas fait par Pékin de la protection de l'individu et de la garantie de ses droits.


JavaScriptSettings