Masters' programs - tomorrow is our business

Audrey Bruneau

Audrey Bruneau

Membre de Cheer’Up de l’Assrock et d’Hecstasy


Cher admissible, tu as déjà parcouru la moitié du chemin. Les oraux sont une réelle épreuve... que tu es largement capable de surmonter si tu es déjà arrivé jusque-là ! Toute la team admisseurs sera présente pour répondre à tes questions. En attendant, puisse mon témoignage te motiver au maximum à l'approche de ce sprint final.

Outre l’excellence académique et la réputation de l’école, intégrer HEC Paris, c’est commencer plusieurs années d’études inoubliables et remplies d’opportunités à saisir.

La vie sur le campus

HEC possède un campus où tous les étudiants vivent. Vivre avec tout le monde crée rapidement un esprit de proximité incroyable.
 
 Ce campus est plus que favorable à une vie associative dense et dynamique : les membres des associations deviennent des familles de substitution puisque c’est avec eux que l’on passe la majeure partie de son temps. Curieuse et avide d’occupation, j’ai intégré cinq associations lors de ma première année : avec le recul c’est un peu beaucoup car plutôt chronophage, mais finalement très stimulant.

Je me suis beaucoup investie dans Cheer Up !, l’association qui mobilise les étudiants dans l’accompagnement des projets de jeunes atteints de cancer. C’était un de mes coups de cœur avant même d’entrer à l’école et je n’ai pas été déçue.

J’ai aussi consacré une grande partie de mon temps à mes deux associations de musique que sont l’Assrock et Hecstasy, l’association de musique électronique. La première possède un local de répétition rempli d’instruments où sont régulièrement organisés des jams sessions, moments d’improvisation musicale réunissant les étudiants qui veulent jouer et ceux qui veulent juste écouter tranquillement installés sur les canapés du local. La seconde promeut la diversité et la créativité au travers de la musique et de la culture électro. Les membres mixent certains soirs dans l’école, organisent des soirées près du lac et surtout l’un des voyages phares de l’année : le voyage à Berlin.

Le Global Exchange Program (GEP) d’HEC

Deuxième gros point fort de HEC : l’école nous offre l’opportunité de partir en échange à l’international dès la première année. J’étais un peu stressée quant à ce départ, dès le mois de janvier, mais ce fut définitivement la meilleure décision de ma vie. J’ai choisi de partir à Vancouver, à UBC (University of British Columbia) car je rêvais depuis longtemps de me rendre au Canada. Ce furent quatre mois incroyables de rencontres, de découvertes et de voyages. La GEP autorise une plus grande liberté sur le choix de cours : il est possible de s’écarter des sentiers battus et d’étudier des matières non-enseignées à HEC. Ainsi, outre quelques cours de business, j’ai choisi d’étudier la philosophie et j’ai adoré. Ayant peu voyagé par le passé, je suis infiniment reconnaissante à HEC de m’avoir offert une opportunité qui m’a profondément changée. J’étais relativement « casanière » et la GEP m’a donné la fièvre du voyage ainsi que l’envie de travailler à l’étranger.