Masters' programs - tomorrow is our business

Léo Audurier

Léo Audurier

Membre du Club Foot et de Grand Cru

Dès le début d’année, tout est mis en œuvre pour faciliter notre intégration : soirées, semaine d’intégration, etc… Le WEI viendra clôturer en beauté cette phase d’acclimatation à la vie « post-prépa » qui se révèle excitante et très riche. Néanmoins, elle n’en reste pas moins déroutante.

Déroutante sur le plan scolaire tout d’abord. Très rapidement, on nous propose de choisir entre la GEP (échange d’environ 6 mois à l’étranger) et la licence universitaire en France. J’ai finalement opté pour une licence de droit à l’université de Versailles. Celle-ci nécessite une implication et une certaine masse de travail mais s’est révélée être tout à fait compatible avec les cours d’HEC, bien plus concrets et pratiques, et surtout moins nombreux qu’en classe préparatoire.

En outre, pendant deux ou trois ans, nous étions animés par cette envie de se surpasser afin d’intégrer l’école de nos rêves. Une fois sur le campus de Jouy-en-Josas, la vie professionnelle nous paraît encore loin, et il faut donc trouver une autre motivation qui viendra donner un sens à cette année. Personnellement, je l’ai trouvé dans le cadre associatif. Le Club Foot a rythmé mon année, aussi bien sur le plan sportif qu’extra-sportif. Il m’a permis de me surpasser à chaque match, chaque entraînement, de rencontrer des gens formidables et de créer une véritable famille.

L’un des avantages d’HEC c’est que nous avons la possibilité de cumuler plusieurs engagements associatifs. Dès lors, en plus du sport, je n’ai pas hésité à ajouter une touche de culture et de plaisir en rejoignant Grand Cru, une association d’œnologie qui nous permet de déguster des vins exceptionnels chaque mercredi soir. La campagne BDE au sein de la liste Beaufront a quant à elle apporté sa touche de fantaisie et de divertissement. Finalement, la première année passe à toute vitesse, en laissant derrière elle bon nombre de souvenirs.