Masters' programs - tomorrow is our business

Les étudiants d’HEC Paris participent à « La France s'engage au Sud »

20 dec 2015

Les étudiants du MSc Sustainability and Social Innovation et du MBA d'HEC Paris ont analysé des projets sociaux et environnementaux dans le cadre du dispositif « La France s'engage au Sud »

la-france-s-engage-au-sud-HEC-Paris

La France s’engage au Sud est un prolongement de La France s’engage, lancée en juin 2014 par le Président de la République et animée par Patrick Kanner, Ministre de la Ville, de la Jeunesse, des Sports, en charge de la Vie associative. Cette dernière s’adresse à des projets sur le territoire français.

La France s’engage au Sud est portée par Patrick Kanner et Annick Girardin, secrétaire d’Etat au Développement et à la Francophonie.
Ce dispositif  propose de soutenir des projets innovants sur le plan social et environnemental dans les pays du Sud : Afrique, Moyen Orient, Amérique Latine ou en Asie.

L'initiative a rencontré un vif succès, avec plus de mille projets envoyés à l’organisation. Parmi ces candidatures, le ministère a fait une première sélection de projets, puis a fait appel à HEC Paris pour l’analyse des derniers dossiers en lice.

Une forte implication des étudiants d’HEC Paris

A l’origine de ce partenariat, le Professeur Bénédicte Faivre Tavignot, co-directrice de la chaire Social business / Entreprise et pauvreté, et membre du jury de « La France s'engage au Sud ».

Pour ce projet, les étudiants du MSc Sustainability and Social Innovation et du MBA d’HEC Paris ont étudié en profondeur les dossiers, leur faisabilité (viabilité de l'organisation, qualité de la gouvernance), leur pérennité, et leur maturité (état d'avancement, partenariats engagés).
Enfin ils ont mesuré l'impact ces projets sur l'environnement, les populations locales, leur caractère innovant et leur cohérence globale.
Ils ont dans un second temps, conduit des entretiens téléphoniques avec les porteurs des projets pour recueillir des informations complémentaires. Ils ont ensuite apporté leurs remarques à chacun des dossiers quant à leur faisabilité et leur cohérence, et transmis les dossiers complétés au ministère pour délibération du jury.

La diversité des projets récompensés

Suite à ces travaux, une cérémonie, à laquelle ont pris part les étudiants, s’est tenue au Quai d'Orsay le 18 novembre dernier. Elle est venue récompenser les dix lauréats et remettre un prix spécial.
Les projets récompensés concernent des domaines variés - agriculture, recyclage, numérique, luxe, santé, biodiversité - et issus du monde entier (Asie du Sud-Est, Caraïbes et Afrique).

Ainsi, le projet Zamke au Togo, propose la fabrication de sacs et accessoires de mode à partir de sachets plastiques recyclés et se sert de ses bénéfices pour financer des initiatives locales dans la collecte de déchets plastiques.

Samatoa au Cambodge fabrique quant à lui du tissu écologique à partir de la plante du lotus tout en promouvant l'accès à l'emploi et la formation des femmes les plus défavorisées de la région.

Pour Thomas Piveteau, élève de la Majeure Sustainability and Social Innovation, « cette expérience a vraiment été très enrichissante. L'initiative nous a permis de nous pencher sur des projets très différents les uns des autres mais qui tous d'une manière ou d'une autre cherchent avoir un impact positif sur l'environnement, la société et très souvent les deux à la fois. » Il ajoute «  J'aimerais travailler dans le monde du développement plus tard, donc voir ce qui se fait, ce qui marche et pouvoir participer à tout ça est vraiment quelque chose de motivant ».