Masters' programs - tomorrow is our business

Voyage d’études à Shanghai pour les étudiants du MS Médias, Art et Création

18 avr 2016

Les étudiants d’HEC Paris explorent les facettes de la créativité artistique et culturelle de la mégalopole chinoise

Crédit Photo : Samy Snider, élève du MS MAC
etudes-masteres-specialise-Medias-Arts-Creation-HEC-Paris-Shanghai
etudes-masteres-specialise-Medias-Arts-Creation-HEC-Paris-voyage-Shanghai
study-trip-culture-Shangai-Ville-Creative
etudes-masteres-specialise-Medias-Arts-Creation-HEC-Paris-Shanghai-promotion-2016

Crédit Photo : Samy Snider, élève du MS MAC


La promotion 2016 du MS Médias, Art et Création d'HEC a cette année décidé de mettre la Chine à l'honneur.
Les 43 étudiants du programme se sont donnés pour mission de mettre en valeur les acteurs qui font de Shanghai une ville culturelle de premier rang. Au programme de ce séjour, des rencontres d'artistes, galeristes, directeurs de théâtre, maisons de luxe, chefs gastronomiques, et de jeunes entrepreneurs.

Pour retracer l’ensemble de leurs découvertes, les étudiants ont créé un blog : le  Shanghai Creative City qui partage les portraits, photographies d'art et lieux culturels visités durant leur périple.
 
A l’issue du voyage, les étudiants ont organisé une soirée de restitution qui s’est tenue à La Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques (SACD) en présence des professeurs du MS et des sponsors : Médiamétrie, Arte et la SACD.

2 étudiants membres de l’équipe organisatrice du séjour, Chloé Chidiac en charge des relations avec les partenaires, et Hugo Cortey community manager témoignent de l’enrichissement procuré par ces visites et reviennent sur les rencontres marquantes de ce séjour au rythme très intense.


  • Quels ont été les missions réalisées sur place par les étudiants ?

Chloé Chidiac  : Dès le premier jour et ce malgré le décalage horaire, nous nous sommes plongés dans des rendez-vous fixés avec des professionnels toujours heureux de nous accueillir. Ces rencontres nous ont permis de nous immerger immédiatement au cœur de la ville et de travailler sur les interviews riches et variées. Chacun a organisé des rendez-vous auxquels nous assistions en groupes restreints, il y a eu au total 94 rencontres avec des acteurs des industries créatives et de la culture. Par ailleurs, les élèves ont également réalisé des reportages photos et vidéos.

  • Parmi vos nombreuses rencontres, lesquelles ont été les plus inspirantes ?

Chloé Chidiac  : La découverte du très prisé restaurant Ultraviolet où nous avons eu la chance de rencontrer le chef Paul Pairet et de découvrir l'expérience synesthésique qu'il proposait. Un projet fou que seules des villes comme Shanghai peuvent abriter ! L'unique table de dix personnes propose chaque soir aux convives une expérience totale : les plats sont accordés aux parfums de Frédéric Malle ainsi qu'à la musique et aux visuels diffusés lors des trois heures de repas. De la mise en place de la table, au lustre Baccarat disposé avec humour dans les toilettes, Ultraviolet est un lieu rare, fou et unique.

Hugo Cortey  : La rencontre d'une Chorégraphe américaine qui développe la danse contemporaine en Chine de façon associative. C'est incroyable de voir une ville qui se développe sur plusieurs plans, à des vitesses différentes. Loin du luxe et de la démesure que l'on connait à Shanghai, il y a une vrai scène underground qui bouillonne.

  • Quels sont selon vous les domaines artistiques et créatifs dans lesquels Shanghai se distingue ?

Chloé Chidiac  : La ville est un terreau favorable  à la créativité. En écoutant les jeunes entrepreneurs implantés, on a l'impression que Shanghai est la ville de tous les possibles, plus que la capitale Pékin proche du pouvoir et qu’Hong Kong peut-être plus conventionnelle. Le bureau de la censure est néanmoins présent, mais ironiquement, c'est dans les efforts qui sont mis en œuvre pour détourner cette contrainte que la créativité s'exprime.

  • Quels sont les apports de ce voyage d’étude à votre cursus au sein du Mastère Spécialisé  Médias, Art et Création?

Hugo Cortey  : Ce voyage d’études est un travail de réflexion académique fondé sur le concept de ville créative, théorisé par d'éminents sociologues tels que Richard Florida. C'est donc en premier lieu un apport théorique qui se transforme vite en une expérience très "terrain" car c'est aussi de l'organisation.
Le voyage ayant demandé un fort investissement de la part de tous les élèves en amont, on peut dire qu'il a soudé les étudiants de la promotion MAC 2016. Une telle découverte des acteurs culturels de Shanghai ne peut qu'enrichir notre programme et les relations entre ceux qui en font partie. Par ailleurs, sur le plan professionnel, c'est une véritable expérience de gestion de projet en groupe de 40 étudiants, ce qui implique une méthodologie rigoureuse, avec des fonctions attribuées à chacun.
Les élèves organisent le séjour de A à Z : il y a un pôle logistique, un pôle communication, un pôle chargé de centraliser les informations relatives à nos contacts sur place. C'est une vraie fourmilière qui se met en marche dès le mois d'octobre pour préparer le voyage qui a lieu fin mars.

Enfin, le travail réalisé sur le concept de ville créative est parfaitement en accord avec la pédagogie du Mastère Spécialisé et les profils qu'il recrute car il permet d'appréhender de façon transversale tous les aspects et secteurs de la créativité. Ainsi, chacun peut s'intéresser à son domaine de prédilection mais aussi découvrir d'autres domaines : c'est ce qui fait la force du programme.