Masters' programs - tomorrow is our business

Hubworkair : la start-up qui démocratise la mise en relation entre talents et sociétés du secteur aéronautique

20 dec 2016

La start-up fondée par Romain Rochet, diplômé du MS Management de Grands Projets vient de boucler sa première levée de fonds

Hubworkair-Romain-Rochet-MGP


L’entreprise Hubworkair propose une plateforme de mise en relation entre indépendants et sociétés du secteur aéronautique. Seulement un an après sa création, les deux fondateurs Romain Rochet (diplômé 2013 du MGP) et Yoann Huang annoncent une levée de fonds auprès de personnalités référentes de l’aéronautique et d’entrepreneurs de renom. Rencontre avec Romain Rochet.

Quel a été votre parcours avant de fonder votre start-up ?

Après ma diplomation du MS Management de Grands Projets, j’ai rejoint la société de conseil Regio Lease en tant que consultant. Lors de cette expérience, j’ai fait la connaissance de Yoann Huang, mon futur associé dans l’aventure Hubworkair. Une vraie relation de confiance s’est installée avec Yoann, et c’est ensemble que nous avons mûri ce projet visant à mettre en relation indépendants et sociétés d’aéronautique. En janvier 2016, nous avons pris la décision de quitter Regio Lease pour nous consacrer à temps plein à notre entreprise.

D’où est né votre projet de création d’entreprise ?

Au travers de nos activités de consultants, nous nous sommes rendu compte du nombre important de projets mis en péril lié au manque de compétences disponibles. Nous avons également constaté que de nombreuses personnes de notre entourage décidaient de quitter leur entreprise pour se lancer en indépendants. Or le statut d’indépendant nécessite un travail de visibilité auprès des entreprises qui est souvent difficile à effectuer.
C’est en réponse à ces deux problématiques, que nous avons imaginé une solution commune à travers la création d’une plateforme de mise en relation.   
Nous proposons une solution gagnant-gagnant : d’un côté les indépendants ont accès à plus de choix de projets avec la meilleure rémunération possible, de l’autre les entreprises gagnent en souplesse. Ce système leur permet d’accélérer leurs processus de recrutement pour des missions et projets. Cette solution de recrutement répond aux enjeux de compétitivité des sociétés du secteur aéronautique.

Comme avez-vous préparé cette première levée de fonds ?

Dès le début de notre projet, nous étions dans une démarche de développement rapide et avions dans cette logique intégré deux phases d’augmentation de capital à notre business plan. La première levée de fonds a été amorcée il y a six mois de cela. Dès le mois de septembre, nous avons verrouillé la participation de six investisseurs reconnus du secteur de l’aviation qui nous a ensuite permis d’obtenir la présence d’autres personnes au capital.
Fort de cette première levée de fonds, nous allons pouvoir développer rapidement notre activité sur l’année 2017 avec pour objectif de nous développer en France et en Europe (principalement Angleterre et Irlande). La présence de grands noms du secteur tels que Marc Rochet (Air Caraïbes, French Blue) ou Mourad Majoul (Avico) va nous permettre d’élargir notre réseau et de renforcer notre réputation dans le domaine aéronautique.  
La seconde levée de fonds d’un montant plus élevé est prévue pour la fin d’année 2017. Nous viserons pour celle-ci la participation de business angels et de fonds d’investissements avec pour objectif de nous développer à l’échelle mondiale.

Hubworkair en quelques chiffres, c’est…

Hubworkair compte aujourd’hui 400 talents et 50 sociétés présentes sur la plateforme. Avec vingt-cinq « matchings » réalisés sur le site, nous avons permis à 25 projets proposés par des entreprises de trouver des professionnels capables de les mener à bien. Nous connaissons une croissance hebdomadaire de notre communauté de talents de 10%, ce qui tend à confirmer l’attrait pour ce secteur.

Quelles étaient vos motivations pour candidater au Mastère Spécialisé Management de Grands Projets ?

Mon choix d’intégrer le Mastère Spécialisé Management de Grands Projets faisait sens avec mon projet de carrière. En école d’ingénieur, je me suis interrogé sur les solutions pour acquérir de nouvelles compétences et accéder à d’autres domaines du secteur aéronautique.  La dimension financière et managériale proposée par le MS MGP m’a permis de pouvoir m’ouvrir vers ces domaines. La visibilité de l’école auprès des recruteurs et son réseau d’anciens étaient également déterminants.
Les projets de création d’entreprise (PCE) ont été l’élément essentiel de ma motivation à candidater au MGP : cette véritable expérience de création de société a été mon souvenir le plus marquant du programme. J’ai pu endosser le rôle de chef de projet, et vivre en temps réel les étapes de la création d’une société.  Cela m’a finalement convaincu dans mon ambition de créer mon entreprise.