Découvrir Paris et la France L'Art de vivre à la Française

Étudier à HEC Paris, c’est bénéficier d’un accès privilégié à la culture et à l’art de vivre français. La France, et en particulier Paris et ses alentours, est une source intarissable de découvertes culturelles et culinaires, ainsi que le berceau internationalement reconnu de la mode et du luxe. Étudier à HEC Paris, c’est aussi profiter d’opportunités de carrière de premier plan au cœur de ces secteurs prestigieux.

art-de-vivre-a-la-francaise

L’art de vivre à la Française est assis sur une longue tradition de différents savoir-faire développés, entre autres, dans le luxe, la mode, les arts et la gastronomie.

hr

Luxe

Illustration-Luxe-French-Lifestyle-HEC-joelliochon

 Mode

Illustration-Fashion-French-Lifestyle-HEC-joelliochon

Nulle autre ville n’incarne mieux le luxe que Paris, le lieu de shopping le plus chic du monde. La France abrite les plus grands noms du luxe dans les parfums et cosmétiques - Chanel, Dior, Givenchy, Guerlain – mais aussi l’horlogerie et la joaillerie avec Boucheron ou Chaumet.


La mode et la Haute Couture parisiennes sont les plus réputées du monde et rien n’équivaut à une virée shopping sur les Champs-Elysées. Des marques historiques telles que Yves Saint-Laurent, Dior ou Chanel, aux plus récemment parvenues sur le marché international telles que Maje et Zadig & Voltaire, Paris est définitivement LE temple de la mode.


Culture & Patrimoine

Illustration-Patrimoine-French-Lifestyle-HEC-joelliochon

 Vin & Gastronomie

Illustration-Gastronomie-French-Lifestyle-HEC-joelliochon

Bâtiments haussmanniens, Opéra Garnier, Musée du Louvre, Châteaux de la Loire, ou encore paysages variés et architecture… votre découverte de la culture et du patrimoine français débute à HEC Paris, à quelques minutes du Château de Versailles et des musées parisiens.

Les étudiants d’HEC Paris peuvent profiter à l’envi de la cuisine française dans ses formes les plus variées et des vins les plus réputés. Les bistrots et cafés de Versailles et Paris vous attendent aux côtés de restaurants étoilés pour vous offrir la plus exquise expérience de la culture française. Mais c’est tout le territoire français qui s’offre aux gastronomes, que ce soit la région de Bordeaux, la Bourgogne ou encore la côte méditerranéenne.

hr
Illustration-Fashion-French-Lifestyle-HEC-joelliochon_medaillon

Petite histoire de la mode, par Gachoucha Kretz, professeur affilié, HEC Paris

La France bénéficie d’une place à part sur le marché international de la mode car la mode tient une place à part dans l’histoire de la France.

C’est en effet au sein de la Cour du Roi que naît le phénomène, particulièrement sous le règne de Louis XIV. Jeux de pouvoir et intrigues s’y développaient dans le faste des tenues – originalité des robes, richesse des matériaux, finesse des joyaux - comme dans le faste de maison – miroiterie, dorures et autres enluminures. La puissance du roi, et donc celle du royaume, se mesurait à sa capacité à entretenir ce faste pour lui comme pour sa cour.

Jusqu’à la Révolution française, qui contribue à décloisonner la structure de la société. Mais c’est surtout avec les révolutions industrielles et le développement d’une grande bourgeoisie liée à celle déjà apparue aux Etats-Unis – et incarnée par les familles Rockefeller, Rothschild, Vanderbilt… - que la mode cesse d’être réservée à l’aristocratie. A la fin du XIXe siècle, la mode et le luxe sont pour cette nouvelle élite économique des moyens d’afficher sa puissance, de se distinguer. C’est dans ce contexte unique que naît la haute couture, qui devient la référence absolue en matière de mode, et ce jusqu’aux années folles. Coco Chanel, qui connaît un succès grandissant dans les années 1920, est à l’origine d’une petite révolution dans la mode féminine, qui devient moins extravagante et contraignante, plus sobre et confortable.

Si la Seconde guerre mondiale impose une parenthèse dans l’essor de la haute couture à la française, celle-ci fait son retour après-guerre, sous des atours encore relativement fastueux. Il faut attendre l’essor du prêt-à-porter pour assister au changement le plus marquant dans l’histoire de la mode française contemporaine. La fabrication de vêtements standardisés fait son apparition en France sous l’impulsion de marques telles Rodier et Weil dans les années 1960. Le secteur de la mode se structure alors progressivement autour de trois segments : la haute couture (Dior), désormais plus sobre, le prêt-à-porter de luxe, incarné par Yves Saint-Laurent, et le prêt-à-porter.

C’est sur ces bases que l’industrie de la mode devient un véritable « soft power » à la française. Fort d’organisations professionnelles structurées et sous l’impulsion d’acteurs visionnaires tels Pierre Berger, Yves Saint-Laurent ou encore Karl Lagerfeld, ce secteur « made in France » impose son modèle et son haut-lieu : la mode sera désormais rythmée par deux Fashion Weeks annuelles à Paris. Plus que l’heure des défilés présentant les nouvelles collections Printemps et Automne-Hiver, les Fashion Weeks, désormais organisées dans de nombreuses métropoles (Milan, New York…), sont de véritables trade fairs où se rencontrent et font affaire les professionnels du monde entier et dont les retombées financières se chiffrent en millions d’euros.

Depuis qu’elle a enfanté l’idée même de la mode, la France conserve son statut de place forte non seulement grâce à une gouvernance efficace de l’industrie, à l’origine du business model des fashion weeks, mais à son positionnement sur les différents segments qui la constituent. Tout d’abord, la France est le seul « pays producteur de haute couture » mais aussi le seul pays à abriter des ateliers de confection. De plus, les acteurs français ont inventé le prêt-à-porter de luxe et en demeurent les leaders internationaux. Sans oublier que c’est en France que se sont constitués les plus grands groupes actifs dans la mode et le luxe (LVMH, Kering). Enfin, la France a inventé la mode dite Premium (Maje, Sézanne…), qui repose à la fois sur des techniques de production de masse et sur un design et des codes directement issus du luxe.

Le leadership de la France sur le secteur de la mode repose sur des bases aussi anciennes que solides. Cet ancrage dans l’histoire et l’excellence à la française rapproche naturellement HEC Paris de ce secteur de prestige. Avec son offre académique de premier plan sur les thématiques du luxe (académies, certificats, Master in Management, MSc Marketing…) et les relations privilégiées qu’elle a nouées de longue date avec LVMH et Kering, HEC constitue une fenêtre formidable vers la découverte des arcanes de la mode et du luxe, mais aussi le meilleur des ponts vers des carrières de haut niveau dans ces secteurs, en France comme à l’international.