Masters' programs - tomorrow is our business

Le bureau d'HEC Paris à Berlin


HEC Paris renforce sa présence à l’international avec un nouveau bureau de représentation en Allemagne. Hébergé à l’Institut français de Berlin, sur le célèbre Kurfürstendamm, il ouvre la voie à de nouveaux développements essentiels pour l’école et la marque HEC. Rencontre avec Olga Hein, Directrice du bureau de représentation d’HEC Paris en Allemagne.


Pouvez-vous revenir sur la genèse du projet et l’ouverture de ce nouveau bureau de représentation d’HEC en Allemagne ?

L’ouverture du bureau de Berlin est le fruit d’une réflexion menée depuis plusieurs années par la Direction Internationale, qui contribue activement au développement de partenariats académiques, notamment en Allemagne avec la Freie Universität de Berlin et la Technische Universität München.L’Allemagne représente l’un des principaux flux d’étudiants en doubles diplômes. De nombreux étudiants allemands sont désireux d’expérimenter l’excellence à la française et de profiter de l’année de césure offerte par le programme Grande École comme par les doubles diplômes pour effectuer des stages en entreprises. C’est ce qu’a rappelé Philippe Etienne, Ambassadeur de France en Allemagne, lors de l’inauguration du bureau à Berlin : « HEC Paris est un fleuron français, y compris dans le domaine de la recherche, partageant avec l’Allemagne la même conception de l’excellence et de l’importance de la formation de nos générations futures, ce qui les rend très complémentaires ».

Quels axes stratégiques le bureau s’est-il fixé ?

Nous œuvrons sur 3 fronts : le placement des étudiants et diplômés HEC, la prospection pour l’Executive Education (formation continue) de programmes sur mesure pour les entreprises (allemandes ou françaises en Allemagne ainsi qu’allemandes en France) et le développement de la marque HEC. Nous travaillons ainsi en étroite collaboration avec les alumni déjà présents en Allemagne au travers du Corporate Ambassador Program. Ces derniers effectuent une veille active grâce à leur profil de décisionnaire ou d’influenceur au sein des entreprises. Nous pouvons déjà compter sur une quinzaine d’ambassadeurs, tels que Marc Staudenmayer (H94), Managing Director d’Advancy, Nicolas John (H10), CEO de Webedia, ou encore Albert Ragon (H88), Managing Director DACH (Allemagne, Suisse et Autriche) chez Danone. En matière de recrutement, nous multiplions les rencontres avec des institutions académiques pour inciter les meilleurs étudiants à venir à HEC. Et pour l’activité de formation continue, nous travaillons avec des entreprises telles que Porsche, Volkswagen ou Siemens, pour lesquelles nous créons des programmes sur mesure à destination des cadres dirigeants. Notre présence en Allemagne permet à la marque HEC de rayonner plus efficacement à travers la reconnaissance croissante du diplôme et la force du réseau des alumni. Ceux-ci sont heureux de renforcer leurs liens avec HEC et de soutenir toute initiative autour des axes stratégiques d’HEC. L’Allemagne possède un autre atout : elle regorge de fondations politiques ou d’entreprises fortement dotées et de véritables incubateurs de terrain qui permettent l’obtention de bourses d’excellence ou de recherche en Allemagne et en France.

Institut français à Berlin

Quels marchés ciblez-vous pour le développement du bureau HEC en Allemagne ?

Notre stratégie de développement concerne l’ensemble des activités d’HEC Paris : les programmes de formation, le MBA et la formation continue. Elle a été conçue en fonction du système politico-économique de l’Allemagne, où chaque grande ville ou région allemande concentre un secteur d’activité prédominant (par exemple Münich et Stuttgart pour l’industrie automobile ou le conseil, Frankfurt pour la finance, Berlin pour l’entrepreneuriat, etc.). Chaque Länder compte des villes économiquement dynamiques, des secteurs spécifiques ; ils forment un pays fortement décentralisé. Le développement de toute activité sur le marché allemand nécessite une présence active sur l’ensemble de son territoire. Au-delà du marché allemand, le périmètre de développement s’étendra à moyen terme aux pays voisins que sont l’Autriche, la Suisse, mais aussi la Belgique et les Pays-Bas, tous très liés à l’Allemagne, tant culturellement qu’économiquement.

Comment êtes-vous arrivée au poste de responsable du bureau HEC de Berlin ?

J’ai rejoint HEC en 2008 pour y occuper le poste de « program manager » pour l’un des Executive MBA. Durant 4 années, j’ai pu me familiariser avec le terrain, la sélection des candidats et la mise en œuvre d’un programme pour cadres dirigeants, mais aussi construire un réseau en France et à l’étranger. Par la suite, j’ai été responsable d’une équipe en charge des relations académiques et de la construction du contenu d’un programme EMBA, avant de rejoindre la Fondation HEC en tant que directrice du développement international. La richesse de ces expériences m’a permis de prendre la responsabilité du bureau de représentation d’HEC en Allemagne. En tant qu’allemande et berlinoise de surcroît, le projet me tient particulièrement à cœur.