Bain & Company sponsor du HEC Business Game présente le Strategy Challenge

21 avr 2017

Rencontre avec Bertrand Pointeau, Associé senior de Bain & Company

A l’occasion de l’édition 2017 du HEC Business Game, Bain & Company, sponsor de l’évènement a construit une étude de cas portant sur la digitalisation du secteur de l’assurance. Bertrand Pointeau, partner au sein du cabinet de conseil, nous fait part de son engouement pour l’évènement et présente le Strategy Challenge proposé aux participants du business game.

Pourquoi Bain s’engage-t-il dans un tel évènement à HEC Paris ? 

Nous avons d’abord un très bon partenariat avec HEC. Nous sommes membres de la fondation et avons de nombreuses initiatives communes autour de l’enseignement et d’autres évènements. Comme ce partenariat fonctionne bien, nous sommes toujours très heureux d’expérimenter de nouvelles choses avec l’école.
Nous tenions également à être présent aujourd’hui pour la dimension internationale que revêt l’évènement : nous recherchons des étudiants très motivés et talentueux originaires de toute l’Europe et du reste du monde, et, pour nous, HEC est une priorité mondiale en terme de recrutement de candidats. Nous touchons cette population grâce à un évènement comme celui-ci.
La dernière raison est que nous avons eu d’excellents contacts avec l’équipe d'étudiants en charge de l'organisation, qui est très professionnelle.

Pourriez- vous nous présenter le Strategy Challenge que vous proposez aux participants du Business Game ?

Bain est confronté à une réalité, qui est celle de l’impact des nouvelles technologies digitales sur des secteurs traditionnels. Nous avons choisi l’assurance car c’est une industrie traditionnelle qui représente un bon cas d’école de ces opportunités de transformation. Nous avons récemment travaillé sur ces questions en partenariat avec Google. Ce travail avec Google a été extrêmement productif et a engendré de nouvelles idées applicables dans l’industrie de l’assurance. Nous voulons aujourd’hui le confronter avec la créativité des étudiants du business game.

Que retirez-vous de vos échanges menés avec les étudiants lors du HEC Business Game ?

Les étudiants posent des questions de plus en plus précises et pointues. J’apprécie qu’ils se mettent dans la peau du consommateur, en évoquant des points concrets : ils parlent de dégâts des eaux dans les maisons, d’accidents de voiture, ou encore de systèmes de navigation dans les véhicules. Et c’est cette approche concrète que nous recherchons, plutôt que des concepts de management à niveau d’abstraction trop élevé.

En tant que recruteur, comment percevez-vous la qualité des étudiants d’HEC Paris ?

Pour Bain à Paris et plus globalement dans l’ensemble de nos bureaux à l’international, HEC est une source de recrutement essentielle. Nous sommes très impressionnés par la qualité intellectuelle des étudiants, mais aussi, et de plus en plus, par leur niveau de préparation professionnelle à travers les stages qu’ils ont réalisé. J’ai l’occasion d’intervenir dans plusieurs cours à HEC, et suis d’année en année de plus en plus impressionné par l’engagement des étudiants en salle de classe. Tout cela est de bon augure pour nos futurs besoins de recrutement de consultants !