Un étudiant d’HEC Entrepreneurs crée Divine Box : la box des produits monastiques

19 mai 2017

A travers sa start-up, Côme Besse contribue au rayonnement de l’épicerie fine des abbayes

come-besse-etudiant-hec-entrepreneurs-cree-Divine-Box


Côme Besse, étudiant du programme Grande Ecole - majeure entrepreneurs, lance Divine Box. Commercialisée sous forme d’abonnement, l’entreprise livre tous les mois à ses clients, des produits d’épicerie fine issus des abbayes et monastères.

Le jeune entrepreneur revient sur la naissance du projet et partage son expérience d’HEC Entrepreneurs ; décisive au lancement de sa start-up.

 D'où est né votre projet de création d'entreprise ?

L'idée de Divine Box est venue grâce à l’amour de la gastronomie française de mon frère et à la bienveillance de ma mère ! L'un de mes frères s’est installé à Barcelone et, souffre de ne pas y trouver de bons fromages et de bonne charcuterie. Alors pour Noël, lors de son retour à Paris, ma mère lui a préparé un panier de victuailles françaises, qui comprenait notamment ... un pâté d'abbaye. Mon frère en est devenu amoureux, et son retour d’expérience a donné lieu à de nombreuses discussions en famille, notamment entre ma sœur et moi (sœur avec qui je me suis associé pour Divine Box). Après avoir pensé à l'apéro des abbayes (elles font aussi de la bière et du fromage), nous avons tenu à nous élargir pour faire rayonner l'épicerie fine de l'artisanat monastique, pour arriver au concept actuel de Divine Box.


Quelle est l'offre produit de Divine Box ?  

Divine Box, c'est un abonnement mensuel à une box thématique remplie des meilleurs produits monastiques d'épicerie fine. Chaque mois, un panier gourmand, dont les produits sont exclusivement issus du travail des abbayes et des monastères, est livré chez vous. Le thème change chaque mois : chocolat de Pâques pour la box d'avril par exemple, ou encore box de juin spécial apéro pour la Fête des Pères. De quoi se régaler entre amis ou en famille tout en aidant les communautés à préserver leur patrimoine.


En quoi les enseignements et votre expérience d'étudiant à HEC Paris ont-ils contribué à la maturation de ce projet ?

L'année la plus féconde de mon parcours à HEC, a été celle de ma spécialisation effectuée en majeure Entrepreneurs. Deux éléments du programme m'ont particulièrement aidé à mener à bien la création de Divine Box. 

Le premier a été une soirée témoignage organisée dans le cadre du séminaire d’intégration dans le Jura. Le fondateur de PopChef, un ancien de la Majeure, nous a livré ce soir-là un témoignage inattendu mais percutant : "mieux vaut se lancer vite que se lancer bien". L'idée de Divine Box me trottait dans la tête depuis plusieurs semaines... Ni une ni deux, je dépose les statuts en rentrant du Jura !

Le second a été le fonctionnement même du programme HEC Entrepreneurs qui accompagne parfaitement les projets de création d’entreprise. Nous pouvons choisir en milieu d'année le parcours projet personnel qui, à travers 9 semaines de programme encadré par un tuteur, nous permet de monter notre entreprise. Cela m'a permis de créer Divine Box : levée de fonds, développement de notre site, étude terrain auprès des abbayes, premiers clients ...


Quels sont les prochaines étapes pour votre start-up ? 

Les priorités pour notre "box des monastères" sont bien sûr : la croissance et la gestion de cette croissance. Il va falloir consolider notre acquisition client qui fonctionne principalement sur le bouche à oreille, en développant notamment deux aspects : la création d'ambassadeurs-relais Divine Box à travers la France, et le déploiement de campagnes sponsorisées (Google, Facebook…). Sur le second aspect, il faut savoir s'entourer des bons collaborateurs. Nous sommes d’ailleurs actuellement en phase de recrutement et l’équipe comptera cinq personnes dès le mois de juin !