Exception culturelle et économie du cinéma : Le “Modèle Français”

« (…) Par ailleurs le cinéma est une industrie … ». Cette célèbre formule paradoxale que lançait André Malraux - futur ministre d’Etat du Général de Gaulle en charge des affaires culturelles (1959-1969) – en conclusion de son ouvrage Esquisse d’une psychologie du cinéma (1937) allait fonder une politique du cinéma très originale : elle renforcerait l’industrie française tout en permettant l’émergence d’une diversité de la création et une large exposition des films des cinématographies du monde.
Cette présentation quelque peu « idyllique » masque pourtant la réalité d’un marché aux tensions souvent violentes, témoin des enjeux économiques qui s’y affrontent.

Objectifs

  • Expliquer le cadre réglementaire et l’organisation du marché du cinéma en France ; en faire comprendre les objectifs et les enjeux ; le situer dans le contexte économique européen et mondial.
  • Appeler à une réflexion personnelle sur les inflexions à apporter à un comportement managérial

Contenu

  • Réflexion sur la fabrication et le positionnement du « produit film » sur un « marché de l’offre » ;
  • Présentation des métiers de producteur, de distributeur, de programmateur et d’exploitant de salle.