Interview Pierre Offret

Pierre Offret (H2015), admis à l’ENA en décembre 2015, revient sur son expérience en majeure Prép’ ENA et délivre ses conseils aux étudiants.

Pierre, quel est votre parcours ?

Je suis entré à HEC en 2012 en admission directe après avoir obtenu mon diplôme de l’IEP de Bordeaux - spécialisation Administration et Gestion Publique. A l’issue de mon cursus à l’IEP, j’étais déjà intéressé par la voie des concours de la fonction publique, mais j’ai ressenti le besoin de prendre du temps et d’enrichir encore mon parcours. La Prép’ ENA d’HEC, en collaboration avec l’Université Paris 1 et l’ENS Ulm, me semblait également un meilleur moyen de réussir le concours de l’ENA compte tenu de sa réputation et de ses excellents résultats. Après une année très intense de préparation, j’ai d’ailleurs été reçu à l’ENA en décembre 2015.

Comment se déroule concrètement l’année de M2 en majeure Prép’ ENA ?

Les étudiants HEC rejoignent ceux de la Prép’ ENA Paris 1-ENS pour suivre, de septembre à mai, les cours magistraux, les conférences de méthode et « plancher » sur les galops d’essai et concours blancs en droit public, finances publiques, économie, culture générale, questions sociales, questions européennes, etc. Ces enseignements sont complétés, pour les étudiants HEC, par plusieurs sessions de tutorat actif : 5 sessions consacrées aux matières des épreuves écrites du concours de l’ENA animées par les tuteurs HEC en novembre, une session d’entraînement de deux jours mêlant préparation écrite et longs exposés oraux en avril-mai, une session de concours blanc sur le site de Champerret début juin et, enfin, une préparation au Grand Oral organisée fin septembre. Entre ces sessions, nous avons de nombreux contacts informels avec nos tuteurs HEC et bénéficions ainsi d’un coaching complet ! C’est une excellente préparation.

De votre point de vue, qu’apporte ce parcours de préparation combiné HEC/Paris 1-ENS par rapport à une préparation « classique » ?

L’apport fondamental de la majeure HEC Prép’ ENA est, selon moi, le système de tutorat qui a été organisé par la Direction des Etudes avec d’anciens élèves de l’ENA également alumni d’HEC. Chaque étudiant de la majeure est ainsi accompagné tout au long de l’année par un diplômé des deux institutions. Mon tuteur était Fabien Bouvet (H2012, ENA promotion « Jean de La Fontaine »), administrateur civil à la Direction Générale du Trésor. Il m’a énormément aidé dans ma préparation, en me donnant de nombreux conseils et en se montrant très disponible pour revoir mes copies, me proposer des sujets supplémentaires et entretenir ma motivation. Bien sûr, les enseignements reçus en M1 m’ont également permis d’enrichir mes connaissances notamment en droit et en économie et de nourrir ma réflexion sur la spécificité du rôle de l’Etat ou celle du management public par contraste ou analogie avec le secteur privé. Plus généralement, HEC forme des managers capables d’avoir une vision stratégique et dotés d’une plus grande capacité à trancher ou, du moins, à peser dans une situation, ce qui est très recherché, particulièrement aujourd’hui, par l’ENA et la haute fonction publique en général. Le profil « HEC » me semble, à cet égard, très valorisant et constitue un atout pour intégrer l’ENA.  

Quels conseils pouvez-vous donner aux étudiants HEC intéressés par la majeure Prép’ ENA ?

La majeure Prép’ ENA demande un gros investissement personnel et une motivation constante. C’est un véritable marathon qui dure plus d’une année. Mais avec une bonne organisation et un travail régulier, les étudiants HEC ont toutes les chances d’aller au bout de l’expérience et de réussir le concours. Il est surtout important de garder la tête « froide » quelles que soient les difficultés rencontrées et de ne pas céder au stress des autres, ce qui est parfois difficile mais ce à quoi les élèves passés par les classes préparatoires semblent, a priori, bien préparés. Je crois enfin qu’il est essentiel de se ménager du temps pour soi, de pratiquer des activités, de sortir, de partir en vacances, pour pouvoir travailler efficacement tout au long de la majeure et décrocher sa place à l’ENA.