Alexandre Cadain

Alexandre Cadain

HEC Entrepreneurs 2015

Fondateur Anima, responsable Europe AI XPRIZE IBM Watson


Apporter une approche humaniste à l’intelligence artificielle 

Je développe un nouveau format de laboratoire pour l’intelligence artificielle en entreprise, appelé ANIMA. Nous développons des stratégies et des projets propres pour impacter massivement et positivement par l’IA. 

Peu après ma sortie d’HEC, je me suis rendu compte qu’il existait des champs d’application extraordinaires de l’intelligence artificielle pour le bien commun, encore largement sous-exploités. En rejoignant la fondation X Prize en tant qu’ambassadeur Europe du projet «IBM Watson AI Xprize », j’ai eu l’opportunité de découvrir des laboratoires de recherche à la pointe de ces sujets. Avec la fondation, nous avons cherché à identifier à travers le monde, des projets capables d’impacter un milliard d’individus grâce à l’utilisation de l’intelligence artificielle, sur des thématiques allant de la santé à l’éducation en passant par le futur du travail. Cette expérience d’un an et demi est venue confirmer mon intuition qu’il existait véritablement un défi pour notre génération d’utiliser la technologie pour le bien de l’humanité et de son environnement. 

Alexandre-Cadain-Xprize

Fort de cette expérience californienne, dans le giron élargi de grands entrepreneurs membres d’XPRIZE comme Larry Page (PDG de Google) ou Elon Musk (PDG de SpaceX), j’ai décidé de fonder avec et grâce à AmirBanifatemi, le génial directeur du AI XPRIZE le laboratoire ANIMA pour développer une « intelligence artificielle positive ». Nourri par une philosophie plus proche d’une Renaissance européenne que de la Singularité californienne, notre laboratoire basé à Los Angeles et Paris, développe des projets innovants capables d’impacter positivement le monde. Nous avons notamment participé en juin dernier à la première commission AI FOR GOOD de l’ONU dont Amir pilotait le programme et pour laquelle j’étais rapporteur pour le sujet du futur du travail. 

Explorer l’univers des possibles

HEC m’a permis de me découvrir moi-même. Grâce à l’école, j’ai pu suivre Licences et Masters d’Histoire de l’Art à la Sorbonne, développer ma galerie d’art et tester mille choses pendant que je réalisais mon double-diplôme avec l’ENS. En majeure entrepreneurs j’ai rencontré des profils exceptionnels qui m’ont permis d’imaginer d’autres mondes encore et de me confronter à de nouvelles réalités. J’ai pu, grâce à cette école, ouvrir mon mode de pensée et choisir d’oser une autre voie, à l’intersection des sciences et de l’art. Tout est possible dans cette école ! 

S’appuyer sur le réseau des diplômés HEC

Fils d’un ancien HEC, je mesurais avant d’y être déjà la puissance de notre réseau quand mon père me racontait tous ces souvenirs et que je dînais avec ses camarades de promo ! En arrivant à Los Angeles, j’ai été accueilli par de nombreux anciens de l’école, notamment du programme HEC Entrepreneurs, qui m’ont ouvert leur réseau et m’ont permis de me créer de très belles opportunités. Je travaille d’ailleurs aujourd’hui avec de nombreux anciens de l’école. Mais il y a une magie qui me fait plus penser à une famille de cœur qu’à un réseau cablé !

Développer sa capacité d’adaptation à tous les profils

L’accélération folle de notre époque exige d’être sans cesse curieux. Sans seulement lire mais en faisant, en croisant les disciplines, en passant par le design et les nouvelles technologies. Notre école doit être le lieu d’accueil de ce futur vertueux où tout converge positivement. Ayant enseigné quelque fois à l’Ecole, j’observe d’ailleurs une extraordinaire curiosité et capacité d’adaptation de la part des étudiants de l’école. De quoi réparer ce monde et en construire de nouveaux, tous ensemble ! 

Regardez le discours inspirant d'Alexandre Cadain, prononcé lors de la cérémonie de rentrée 2017 d'HEC Paris