Marie Treppoz

Marie Treppoz

HEC Entrepreneurs 1994

Co-fondatrice et CEO, Welp

Diplômée d’HEC en 1994 après la poursuite de la majeure Entrepreneurs du programme Grande Ecole, Marie Treppoz débute sa carrière dans le marketing à New York puis rejoint le groupe Danone. En 2000, elle se lance dans l’entrepreneuriat en rejoignant Pauline d’Orgeval, fondatrice de 1001 listes, qui devient en quelques années numéro 2 des acteurs de liste de mariage en France. En 2006, la start-up est revendue à TF1 et Marie Treppoz monte alors sa propre activité de conseil, travaillant principalement pour le Women’s Forum. De 2008 à 2013, elle travaille pour le groupe Unibail-Rodamco, où elle dirige le marketing pour la France et les filiales européennes.

Après 20 ans de marketing, conseil et direction générale dans des start-ups et grosses entreprises (et 4 enfants !), elle décide de tout arrêter et se passionne pour les sujets en lien avec l’hygiène de vie, la méditation et les médecines alternatives. Elle suit alors une formation en naturopathie à l’école Cenatho et se lance dans l'organisation de séjours « détox » via son site my-detox.fr, après avoir travaillé sur le business plan d’un centre de santé « alternatif ».

La volonté d’entreprendre   

La pédagogie et les missions concrètes réalisées dans le cadre de la majeure m’ont convaincue que la voie entrepreneuriale était faite pour moi. Je garde un très beau souvenir de cette année, en particulier du séminaire passé dans le Jura, où toute la promotion est partie marcher et apprendre à se dépasser avec des défis comme celui du saut en parachute !

Welp, c’est quoi ?

Animée par l’envie de monter un projet social, j’ai lancé en mars 2015, avec un ami et ancien collègue, une plateforme qui met en lien ceux qui ont besoin d’un coup de main ponctuel et gratuit avec ceux prêts à aider de temps en temps, près de chez eux et sans s’engager.

Chacun peut aider ou recevoir de l’aide en cours particuliers / coaching, bricolage, jardinage, donner ou prêter des objets, garder des animaux et rendre visite à des personnes isolées. Pas de rémunération, pas d’échange, pas d’engagement : sur Welp, tous les services rendus sont gratuits, dans l’esprit d’un coup de main entre voisins ou amis.

Welp, en chiffres

Aujourd’hui, le site et l’application (Android et Iphone) comptent 12 000 inscrits et plus de 10 000 annonces en ligne dont 40% ont déjà reçu une proposition d’aide. Welp renforce la solidarité en France (60% des annonces sont localisées hors Ile-de-France) et rajeunit le bénévolat (50% des « welpers » ont moins de 35 ans).

Nous travaillons également en étroite collaboration avec de grandes entreprises françaises désireuses de renforcer la cohésion entre les salariés et de leur permettre d’être bénévoles (SNCF, Camif, Coca-Cola, EDF etc.).