Masters' programs - tomorrow is our business

Un étudiant du MS/LLM Droit et Management International remporte le Prix Jones Day en Droit des Affaires

13 mai 2016

Benjamin Fellous (MS/LLM DMI 2016) associé à Chloé Faucourt (Ecole de Droit de SciencesPo Paris) lauréats du Prix Jones Day du meilleur binôme étudiant.

Benjamin-Fellous-Vaincqueur-Prix-Jones-Day
MS-LLM-Droit-Management-International-Prix-Jones-Day

Chloé Faucourt et Benjamin Fellous ont remporté la 2ème édition du Prix Jones Day qui vient récompenser le meilleur binôme d’étudiants en droit des affaires de France. Ces deux juristes se sont rencontrés  à l’Ecole de Droit de SciencesPo Paris, et sont tous deux aujourd’hui élèves-avocats à l’Ecole de Formation professionnelle des Barreaux de la Cour d'Appel de Paris (EFB).

Ce prix très convoité a enregistré la candidature de 86 binômes (172 étudiants). L’équipe a passé avec succès les sélections pour accéder à la finale qui s’est déroulée le jeudi 21 avril dernier, dans les locaux parisiens de Jones Day. Les épreuves ont demandé de solides connaissances juridiques  de la part des candidats ainsi qu’une bonne connaissance de l’actualité politique internationale.
Cette deuxième édition était parrainée par Laurent Guillaume, Directeur Général de KANTAR France.

Rencontre avec Benjamin Fellous.

Le cas présenté

« Il s'agissait d'un "Harvard  Negotiation Case Study" en anglais abordant une problématique de propriété intellectuelle et de transactions financières concernant le brevetage d'une invention. »

Le déroulement de la compétition

« Cette épreuve s'est structurée en deux temps : La première étape consistait en une rencontre entre client et avocat.  Chloé jouant le rôle de la cliente, moi de l'avocat. Nous avons monté notre stratégie de négociation devant un grand jury composé d’Associés de Jones Day, de clients et de Professeurs de Droit. En tant qu'avocat, je devais prendre en considération les exigences de ma cliente et vice versa afin de monter une stratégie dans la perspective d'affronter l'autre binôme.
Lors de la deuxième étape, l'autre binôme représentait l'entreprise multimédia internationale exploitant une des inventions de ma cliente. Il s'agissait donc d'arriver à un compromis, via la négociation,  non contentieux afin que ma cliente obtienne dédommagements, compensation financière et reconnaissance.
La négociation a donc été conclue par une transaction donnant satisfaction à l'ensemble des parties. »

Les apports de la formation à ce succès

« Ma formation en MS/LLM DMI m'a grandement apportée! D'une part elle m'a ouvert aux enjeux financiers et économiques du droit en me faisant découvrir de façon concrète les risques financiers et juridiques de l'entreprise.
A cet égard, la finance, la comptabilité et la business strategy m'ont permis d'avoir un regard chiffré sur le case study en me permettant d'identifier les intérêts business du dossier en un clin d'œil !
Enfin le DMI m'a fait approcher de très près le droit des affaires stricto sensu en me faisant côtoyer des étudiants passionnés de la Fusion Acquisition et des Marchés Financiers. Les cours s'y rapportant m'ont ouvert le champ des possibles et m'ont poussé à me confronter aux meilleurs étudiants affairistes de France. »

La complémentarité des profils

« La compétition était intense mais passionnante. Le MS DMI, au sein duquel j'ai vu coexister deux mouvements juridiques : un plus corporate, un autre plus internationaliste m'a fait comprendre que la meilleure des osmoses possibles assurant la réussite se fait sur la complémentarité des esprits.
C'est pourquoi, cela m'a conduit à composer un binôme avec Chloé Faucourt, une amie de Sciences Po, avec qui j'entretiens des désaccords juridiques quasi ontologiques. Nous avons su faire un front uni et dynamique pour parvenir à la victoire. »