Ariane Gourdin

Ariane  Gourdin

MS MAC, Promotion 2010

Chargée de Marketing digital, The Walt Disney Company France

Paris

Université Paris X Nanterre

Le mastère HEC Médias Art et création était idéal pour moi puisqu'il me permettait de rester dans mon domaine favori tout en découvrant une nouvelle façon d'aborder la culture, plus terre à terre et à l'écoute du marché du travail.

  • En quelques mots, en quoi consiste exactement votre métier ?

Je travaille pour The Walt Disney Company France au service du marketing digital. J'y ai effectué mon stage de fin d'études et ai été embauchée pour un CDD d'un an. Je gère la sortie de films (au cinéma et en DVD), de séries télé et de jeux vidéos sur le média web. Mon travail consiste à monter des campagnes de pub, réfléchir aux stratégies d'envoi des contenus (extraits, making of, photos, etc), en créer également. Depuis que je suis arrivée chez Disney, je travaille sur des projets très variés : des films d'animation (Toy Story 3, La Belle et la Bête, Arrietty, Raiponce), des séries télé (Shake It Up, Desperate Housewives, ça bulle) et même un film d'horreur : Fright Night, qui sortira au mois de septembre ! Un vrai rêve, car j'ai toujours été passionnée de cinéma et ensuite fascinée par les possibilités du web. Je suis aussi community manager des pages Facebook et du compte Twitter Disney et m'occupe de la web radio Disney Channel.

  • Quelles sont les étapes marquantes de votre parcours (formations suivies, premier emploi, évolution de carrière, etc.) ?

J'ai fait un double cursus universitaire : Lettres Modernes et Cinéma. Pour mon master 2 de Cinéma, je suis allée étudier un semestre à Los Angeles. Ma dernière année d'études a ensuite été le mastère HEC Médias, Art et Création, avant mon stage chez Disney.

  • Votre poste comporte-t-il une dimension internationale ? Si oui quelle est-elle ?

Il y a effectivement une dimension internationale puisque la sortie de films, de séries, se fait à l'international. En même temps que des initiatives locales, nous sommes donc en contact constant avec les autres pays pour, par exemple, lancer la bande annonce d'un film partout dans le monde au même moment.

  • Pourquoi aviez-vous choisi HEC ?

Je ressentais le besoin, après mes études universitaires, de faire une année d'études plus pratique, plus proche des entreprises. Le mastère Médias, Art et création HEC était idéal pour moi puisqu'il me permettait de rester dans mon domaine favori tout en découvrant une nouvelle façon d'aborder la culture, plus terre à terre et à l'écoute du marché du travail.

  • Avec le recul, aujourd’hui, qu’est-ce que le Mastère spécialisé de HEC vous a apporté (d’un point de vue aussi bien personnel que professionnel) ?

J'ai fait la rencontre de personnes formidables aussi passionnées que moi. Je retiens également de ce mastère tous les dialogues avec les intervenants des métiers des médias et de la culture, qui ont toujours été très formateurs et m'ont permis de mieux saisir le fonctionnement du secteur des médias.

  • Cours, colloques, rencontres, soirées… Quels sont souvenirs les plus marquants de votre année à HEC ?

Mon souvenir le plus marquant reste le voyage d'étude que nous avons fait à Los Angeles et San Francisco, pendant lequel nous avons pu interviewer des grands studios et des chaînes de télévision sur la façon dont ils se projetaient en 2015. Ce voyage a été un projet fantastique qui a vu le jour avec Orange, société pour laquelle nous réalisions cette étude.

  • Enfin, quels conseils donneriez-vous aux étudiants qui aspirent à faire carrière dans votre domaine d’activité ?

Le conseil que je donnerais serait d'associer aux études un projet personnel. Par exemple, mon blog consacré au cinéma et Allobo m'ont permis d'avoir des connaissances et une pratique du web dans le domaine de la culture. C'est un des éléments qui a été décisif pour décrocher le stage chez Disney, suivi du CDD.