Emma Virey

Emma  Virey

MS MAC

2014

Université Paris Sorbonne

Stage : Chargée de mission Ambassade de France au Liban


Les projets de groupes sont une vraie valeur ajoutée du MS MAC puisqu'ils nous confrontent à la réalité du monde professionnel


  • Pourquoi avez-vous choisi HEC Paris et le Mastère Spécialisé Médias, Art et Création? (Vous pouvez également présenter votre parcours académique)

Après un parcours littéraire - classes préparatoires durant 3 années et un master en sciences politiques orienté vers les enjeux inhérents aux pays du sud - il m'a semblé nécessaire d'acquérir des outils plus pratiques et économiques que théoriques. Par ailleurs, mes différentes expériences professionnelles m'ont peu à peu conduite vers le secteur culturel (agence de communication et Ambassade de France au Liban en tant que chargée de mission auprès du Conseiller de Coopération et d'Action culturelle), il m'a ensuite semblé naturel de valider ces compétences par un diplôme.

  • Parmi les projets en groupes intégrés au sein du Mastère Spécialisé Médias, Art et Création lequel a été le plus enrichissant ?

Les projets de groupes sont nombreux au sein du MS MAC et sont une vraie valeur ajoutée pour les étudiants puisqu'ils nous confrontent à la réalité du monde professionnel. Le super cas, avec le théâtre National de Chaillot a été un exercice très enrichissant, puisque nous devions répondre à une problématique identitaire - communication et marketing - à laquelle l'institution fait face aujourd'hui. Par la suite nous avons eu la chance de présenter ce projet aux équipes de Chaillot et de nouer des liens avec ces professionnels de la culture, une vraie opportunité!


  • Que vous a apporté le voyage d'étude réalisé à San Francisco?

Le voyage d'étude à San Francisco nous a permis de fédérer la classe, en effet, il a fallu défendre ce projet tout au long de l'année pour qu'il voie le jour. Cette expérience a été très forte dans ce qu'elle nous a permis de nous confronter à une autre vision de la culture, plus anglo-saxonne, très loin de l'exception culturelle française. Les nombreux acteurs du monde culturels et politiques que j'ai eu la chance de rencontrer m'ont donné un nouvel éclairage sur la manière dont on peut appréhender le secteur de la culture aujourd'hui. Enfin, l'organisation d'une soirée de restitution de notre voyage à San Francisco, à laquelle nous avons convié tous les partenaires et anciens du MS, a été un réel exercice événementiel.

  • Quels conseils donneriez-vous à un étudiant qui souhaiterait postuler au MS Médias, Art et Création ?

Avoir une forte personnalité me semble essentiel pour postuler au MS MAC, c'est en effet la diversité des profils qui fait la richesse de cette formation. Se confronter à des parcours extrêmement diversifiés - de l'ingénierie aux sciences sociales - est source de divergences, de réflexions, mais nous permet surtout d'élargir notre champ de vision encore et encore.
Par ailleurs, il me semble évident que l'étudiant du MS MAC doit être porté par cette envie de mieux appréhender le secteur culturel dans sa globalité, la polyvalence de la formation est une de ses plus grandes forces, et nécessite donc une grande curiosité. Ce Mastère propose une vision d'ensemble de secteurs aussi divers que la musique, les politiques culturelles, le cinéma, les arts traditionnels ou encore l'édition. De vrais outils sont mis à notre disposition afin de pouvoir aborder le marché de la culture avec les meilleures armes possibles.