Caroline Duvochel

Caroline Duvochel

Majeure MAC 2002

Directrice Générale Adjointe, Ellipsanime


Qu’avez-vous fait au sortir de la Majeure MAC ?

J’ai étudié un an à Sciences Po dans le cadre d’un double diplôme avec HEC avant d’intégrer une petite maison d’édition alors indépendante, les Editions Textuel. L’idée de l’édition me vient d’un premier stage chez Gallimard au service partenariats, qui a été pour moi fortement porteur de sens. Je suis rentrée chez Media-Participations il y a 11 ans pour contribuer au développement de l’activité droits dérivés et licences et en ai rejoint le pôle audiovisuel il y a 3 ans. Je suis aujourd’hui DGA d’Ellipsanime / Dargaud Media (le pôle français de production audiovisuelle du groupe) et productrice associée.

Quel est le fil rouge de votre parcours ? Faites-vous aujourd’hui ce que vous vouliez faire ?

Je me suis intéressée à la manière de valoriser les contenus et les marques des maisons d’édition hors des réseaux traditionnels du livre. Je me suis plu dans des métiers polyvalents, à la frontière entre création et commercial. Aujourd’hui dans une même journée je peux être amenée à établir un budget, relire un script, négocier un contrat, discuter d’une proposition graphique avec un réalisateur, entre autres… Le tout dans un univers de bandes dessinées et de marques jeunesse. Cette diversité me va bien. En plus, presque chaque matin sur mon bureau, je trouve de nouvelles bandes dessinées à découvrir ; c’est un peu Noël tous les jours !

Que vous a apporté la Majeure MAC ?

C’est une incitation à tenter sa chance dans des secteurs réputés comme fermés, une ouverture sur des métiers différents en partie grâce aux nombreux intervenants. La Majeure MAC m’a aussi apporté des connaissances solides comme le droit de la propriété intellectuelle que j’utilise au quotidien.

Quel conseil donneriez-vous aux étudiants MAC actuels ?

Il y a différents chemins possibles et je conseillerais de ne se fermer à aucun type d’expérience.

Quel mot pour décrire la Majeure MAC ?

Avec 14 ans de recul, je dirais rafraîchissant.