Elie Boulin

Elie  Boulin

MS MGP, Promotion 2006

ENSGSI - INPL

Responsable département Aero Energy Services, General Electric

La cohérence et la structure du programme du MS MGP est en parfaite adéquation avec la réalité professionnelle

  • En quelques mots, en quoi consiste exactement votre métier ?

Au sein de General Electric, je suis le responsable du département "Aero Energy Services" pour la France, l’Allemagne, la Suisse et l’Autriche. De ce fait, je suis en contact direct de grands clients énergétiques tels EDF, GDF-Suez, Dalkia, Air Liquide, ExxonMobil, BP Europe… Je suis garant de la bonne exécution des projets de la signature du contrat de vente jusqu’à la réalisation. Je suis également en charge de la stratégie de croissance et de développement de la zone géographique, ainsi que de tous aspects financiers y afférant, des profits et marges.

  • Quelles sont les étapes marquantes de votre parcours (formations suivies, premier emploi, évolution de carrière, etc.) ?

Après un parcours académique classique d’ingénieur en génie industriel et un semestre à la McGill University (Montréal, Canada) en Engineering & Business Administration, j’ai décidé de poursuivre ma formation en intégrant le MS Management de Grands Projets à HEC. J’ai été embauché en CDI avant la fin du MS chez General Electric, division Energy. D’abord en qualité de responsable projet (partie technique) en phase contrat pour des grandes centrales électriques (400 à 1GWatt / 150 m€ à 1M€), j’ai eu ensuite également en charge les grands projets de fermes éoliennes en Europe et en Afrique.

  • Votre poste comporte-t-il une dimension internationale ? Si oui quelle est-elle ?

La dimension internationale de mon poste est essentielle. Du fait tout d’abord de mon secteur de responsabilité pour la France, l’Allemagne, la Suisse et l’Autriche, mais aussi parce que l’ensemble de mes équipes est située à l’international. En plus d’avoir des collaborateurs aux Etats Unis, en Inde, au Royaume Uni, aux Pays-Bas, en Allemagne et en France, mon responsable direct est basé en Hollande, et mon superviseur (n+2) est un Canadien basé aux Etats-Unis. Je travaille très majoritairement en anglais, ainsi qu’en allemand, et tout de même partiellement en français.

  • Pourquoi aviez-vous choisi HEC ?

Au delà de l’excellence, de la renommée et de la reconnaissance unanime de la formation à HEC/ISAE, la cohérence et la structure du programme du MS MGP est en parfaite adéquation avec la réalité professionnelle. HEC dispose aussi de l’énorme atout de ne pas se terminer à la sortie de l’Ecole et vous accompagne tout au long de votre carrière professionnelle.

  • Avec le recul, aujourd’hui, qu’est-ce que le Mastère spécialisé de HEC vous a apporté (d’un point de vue aussi bien personnel que professionnel) ?

Le MS m’a permis d’atteindre et de réaliser mes aspirations professionnelles. Celui ci m’a permis de progresser réellement plus rapidement dans l’entreprise, et de m’ouvrir de nombreuses opportunités. Il a été un élément fondamental et reste encore la clé de voûte de mon devenir professionnel.

  • Cours, colloques, rencontres, soirées… Quels sont souvenirs les plus marquants de votre année à HEC ?

De très nombreux excellents souvenirs me viennent à l’esprit dès que je repense à mon année d’études. J’ai particulièrement apprécié les cours de management multiculturel, de négociation et de finance. La visite des Chantiers de l’Atlantique et d’Airbus industries, sans oublier le voyage d’étude en Chine ont été également des moments forts. Mais mon souvenir le plus marquant restera pour moi la cohésion et l’esprit de notre promotion.

  • Enfin, quels conseils donneriez-vous aux étudiants qui aspirent à faire carrière dans votre domaine d’activité ?

Toujours aller de l’avant, être proactif, et ne pas hésiter à susciter les opportunités pour réaliser ses aspirations. Dans de nombreuses grandes entreprises internationales, et principalement celles d’origine nord américaine, la promotion au mérite vous permet de monter rapidement en responsabilité. Ne pas hésiter à en tenir compte. Etre constamment à l’écoute des autres est primordial. Savoir construire, pérenniser et utiliser son réseau. La double compétence managériale et ingénieur est un immense atout pour une carrière dans le secteur de l’énergie.