Simon Vermorel

Simon Vermorel

MGP

2017

EOST (Ecole et Observatoire des Sciences de la Terre)


Le point d’orgue du MS a été la mission de conseil en entreprise

Après deux années de classes préparatoires, j’ai intégré l’EOST (Ecole et Observatoire des Sciences de la Terre), une école formant des ingénieurs en géophysique. Je me suis spécialisé dans l’exploration et la production de matières premières. Suite à mon stage de fin d’étude dans une entreprise de service pétrolier à Londres, j’ai pu continuer l’aventure en CDI dans l’équipe de production. Cependant, malgré le contexte international qui me plaisait beaucoup, je me suis rendu compte que le métier d’ingénieur en lui-même ne correspondait pas totalement à mes attentes.

La solidité du réseau des anciens

Ainsi, j’ai décidé de rejoindre le MS Management de Grands Projets à HEC Paris pour deux raisons principales : la diversité des matières proposées pendant cette formation, allant de la gestion de projet à la supply chain en passant par le management de l’innovation et l’économie digitale, apporte une ouverture d’esprit nécessaire face à la complexité actuelle du marché du travail.
De plus,  l’ancienneté du MS lui confère un réseau très dense. Les alumni sont très dynamiques et n’hésiteront pas à vous répondre si vous avez des questions quant à votre futur.

L’apprentissage de chaque étape d’un projet

De septembre à décembre, au sein de l’ISAE à Toulouse, de nombreux professionnels sont venus partager leur expérience dans le domaine du conseil, de la gestion de projet ou encore dans la réponse à appel d’offres. L’esprit de cohésion au sein de la promotion n’a cessé de grandir au fil des nombreux travaux de groupes ; notamment grâce aux projets de création d’entreprise, durant lesquels nous créons le dossier de faisabilité complet d’un projet dont nous avons nous mêmes fait germer l’idée. D’un point de vue extra-académique, l’ISAE propose une très grande variété d’activités sportives. De plus, les sorties organisées par la promotion sur Toulouse ont rendu ce séjour très agréable.

Ensuite, de janvier à avril, nous avons rejoint le campus d’HEC. Durant cette étape de la formation, nous sommes d’avantage entrés dans les détails de la gestion de projet et avons appliqué les méthodes enseignées à Toulouse. Il y a un véritable lien entre les deux parties de la formation. Le point d’orgue du MS a été la mission de conseil en entreprise. Au rythme de deux jours par semaine, nous avons eu pour objectif avec mon binôme de mieux comprendre l’externalisation de la relation client au sein du service public.
Enfin, la multitude des conférences et des rencontres professionnelles proposées sur le campus d’HEC nous ont permis d’affiner notre choix pour notre futur emploi.

Pour ma part, c’est en assistant à une rencontre avec des professionnels du monde du marketing et du digital que j’ai décidé de rejoindre un cabinet de conseil spécialisé dans la relation client. Ce changement significatif dans mon parcours professionnel n’aurait pas pu avoir lieu sans le MS MGP. Il est nécessaire de prendre des risques et de sortir de sa zone de confort pour atteindre ses objectifs.