La « gig economy » : qui contrôle la comptabilité ?

La « gig economy » : qui contrôle la comptabilité ? Dane Pflueger ©stokk.co-AdobeStock

Les entreprises à plateforme comme Uber, Airbnb et eBay représentent un nouveau phénomène qui révolutionne l’économie. Les recherches de Dane Pflueger sur la comptabilité qui supporte ces nouvelles organisations identifient une forme que peu de comptables reconnaîtraient.

Dane Pflueger HEC Paris Professor

Dane Pflueger est Professeur Assistant au Département de Comptabilité et Contrôle de Gestion à HEC Paris. Il a obtenu un doctorat en comptabilité de la London School of Economics, (...)

Voir le CV

Les plateformes digitales comme Airbnb, eBay ou Uber bouleversent l’économie actuelle. Réunies sous le nom de « gig economy », soit l’économie des petits boulots, ou encore d’économie collaborative, ces plateformes sont des intermédiaires digitaux entre des vendeurs et des acheteurs. Comme l’explique le professeur Dane Pflueger, « les plateformes sont une nouvelle forme d’organisation : à la fois entreprises et marchés, elles créent un nouvel espace d’action collective. »

Guillemet

Le propriétaire d’une plateforme digitale détient un pouvoir incroyable, non parce qu’il a le contrôle, mais parce qu’il a instauré des conditions standards qui s’appliquent à toutes les transactions."

D’après cette étude, la comptabilité des entreprises de plateforme se distingue de la façon traditionnelle de trois manières : 1) elle connecte plutôt que contrôle directement ses utilisateurs ; 2) elle génère plutôt que vérifie des faits, et 3) elle exerce une nouvelle forme de pouvoir à travers un système de règles (ou protocole). Les chercheurs appellent cette nouvelle forme de comptabilité une “infrastructure d’évaluation”.

La comptabilité, bien plus qu’un outil pour ces plateformes

Dane Pflueger, Martin Kornberger et Jan Mouritsen ont cherché à savoir comment les plateformes exécutent les fonctions classiques de la comptabilité : la communication, la coordination et le contrôle. « En général, la comptabilité est un outil : comme un marteau, elle sert à accomplir une tâche. Or, avec les dernières avancées technologiques, la comptabilité sort du cadre de l’entreprise et les lie entre elles pour devenir une sorte d’infrastructure », indique le professeur Dane Pflueger. L’équipe de chercheurs a donc décidé de se pencher plus étroitement sur cette idée de comptabilité servant d’infrastructure. Elle s’est ainsi plongée dans la littérature d’autres disciplines pour voir comment géologues, anthropologues et experts en tous genres appréhendent la notion d’infrastructure. Cela les a conduit à développer le concept d’« infrastructure d’évaluation » pour décrire les pratiques comptables qui permettent l’existence des organisations à plateformes.

La comptabilité dans des entreprises qui sont aussi des marchés

Les infrastructures d’évaluation ont recours à de nombreux outils interactifs (systèmes de classement, de notation, d’avis et d’audits) pour établir des ordres de valeur. Elles ont aussi des mécanismes d’échanges et des flux d’activité économique propres aux infrastructures. Les plateformes répondent toutes au même défi. Elles doivent coordonner leur production, proposer un certain niveau de qualité, veiller au respect de plusieurs normes et ce, sans avoir aucun contrôle réel sur les biens/services produits ni même sur les producteurs. Afin de comprendre comment les infrastructures d’évaluation permettent aux plateformes de relever ces défis, Dane Pflueger et ses coauteurs ont dû réaliser une étude de cas. 

Les 3 principales caractéristiques d’une infrastructure d’évaluation

« Obtenir des informations sur les systèmes d’évaluation des plateformes n’est pas chose aisée, ces données étant souvent un secret bien gardé, explique le professeur. Cependant, nous sommes parvenus à recueillir suffisamment d’informations publiques sur eBay pour comprendre comment son système d’évaluation est né. Ces données nous ont permis d’illustrer les idées que nous avons découvertes dans la littérature sur le concept d’infrastructure. »
En retraçant le développement de l’infrastructure d’évaluation d’eBay, les chercheurs ont découvert que son fonctionnement divergeait fortement des modes de comptabilités des entreprises et marchés classiques. Ils y ont identifié trois principales caractéristiques de comptabilité comme « infrastructure d’évaluation » :

• Contexte et relations :

Une plateforme est une machine qui contextualise, fait des liens entre des événements, des actions, des comportements et des clics (intentionnels ou non), et qui permet de la personnalisation et le match.

• Révélatrice de données :

La comptabilité dans les plateformes révèle des données. Elle n’impose aucun point de vue préexistant sur les performances, la réputation, la qualité, etc. Elle cherche simplement à rassembler des points de données afin de générer un ensemble suffisamment stable pour drainer plus de clics et d’achats sur le site. C’est un nouveau genre de capital digital, au même titre que l’argent ou des compétences.

• Le protocole comme nouvelle forme de pouvoir :

Enfin, ils révèlent que la comptabilité des plateformes crée un nouveau type de pouvoir et de contrôle via un protocole, c’est-à-dire un système de règles. Le propriétaire d’une plateforme détient un pouvoir incroyable, non parce qu’il a le contrôle, mais parce qu’il a instauré des conditions standards qui s’appliquent à toutes les transactions, autrement dit un protocole.

L'idée que la comptabilité peut servir d'infrastructure qui permette aux entreprises de plateformes d'exister et de s'épanouir est une toute nouvelle façon de penser. "Dans l'ensemble, eBay a un énorme pouvoir. Il peut changer ses conditions d'utilisation et expulser les gens du site, en fonction de son protocole. Mais, c'est un pouvoir qui existe en vertu de la distribution du contrôle à ses millions d'utilisateurs », conclut Pflueger. "Les plateformes ont du pouvoir, non parce qu'elles nous disent quoi faire, mais parce qu'elles possèdent le protocole. Cela signifie qu’elles ont le plus de pouvoir sur nos vies quand elles sont les moins visibles - quand nous pensons que nous sommes aux commandes.

D’après une interview de Dane Pflueger au sujet de son article « Evaluative infrastructures: Accounting for platform organization » coécrit avec Martin Kornberger et Jan Mouritsen (Accounting, Organizations and Society, 2017).

En savoir plus Forbes: How The Gig Economy Is Transforming Accounting... And Society

Applications pratiques
Applications pratiques

Nous devons nous souvenir que les organisations de la gig économie ne sont pas des entreprises classiques. Elles sont à la fois entreprises et marchés, et créent un nouvel espace avec une action collective. Les formes de comptabilité qu’elles développent pour contrôler cet espace vont dicter et transformer notre expérience de travail et en tant que client.Pflueger pense que nous devons prendre conscience de ces nouvelles façons dont le pouvoir et le contrôle sont exercés. Quand nous choisissons d’utiliser une plateforme plutôt qu’une autre, nous jouons typiquement le rôle de comptable ou d’auditeur, et leur donnons ainsi du pouvoir. « C’est pourquoi il est passionnant et important d’observer les nouvelles formes de concurrences entre les plateformes. Pour chaque Uber qui émerge, il existe un Heetch et un Lazooz. Choisissez bien. »

Méthodologie
Méthodologie

Cherchant à éviter l’orientation hiérarchique associée à la compatibilité, Dane Pflueger, Martin Kornberger et Jan Mouritsen ont concentré leurs recherches sur le concept d’infrastructure, dans des domaines allant de l’anthropologie à la géographie. Ils ont ainsi identifié un concept qui permet d’illustrer la façon dont eBay a évolué d’une petite entreprise hiérarchique qui utilisait une comptabilité de gestion traditionnelle, à une plateforme digitale organisant des centaines de millions de transactions parmi ses utilisateurs dispersés. Les moyens de contrôler et d’assurer la qualité et la fiabilité de ces transactions est une sorte de comptabilité que Pflueger et les coauteurs apellent “infrastructure d’évaluation”.