Restaurer la confiance

Xavier Fontanet, Professeur Affilié d'Honneur - 9 janvier 2014
Restaurer la confiance - Incertitude dans le monde

Innovations technologiques transformantes, irruption sur les marchés de la Chine et l'Inde... le monde n'a jamais vécu tant d'inconnues, de dangers et d'opportunités. Une certitude dans tout cela, les métiers se mondialisant tous, les pays qui vont tirer leur épingle du jeu seront attractifs et bienveillants aux entreprises ; cela sera l'affaire de tous.

Xavier Fontanet ©HEC Paris

Ingénieur des Ponts-et-Chaussées et titulaire d’un master de management du Massachusetts Institute of Technology (MIT), Xavier Fontanet a été PDG du Groupe Essilor de 1996 à 2012. (...)

Voir le CV

D'abord, nos syndicats doivent faire preuve de réalisme et admettre, comme l'ont fait leurs collègues étrangers, que le « meilleur modèle social » ne tient pas s'il pèse trop sur la rentabilité des entreprises.

Ensuite, nos politiques doivent réaliser que la compétitivité des entreprises est pénalisée par l'étendue et la complexité de nos administrations centrales et régionales. Il faut simplifier la sphère publique pour remettre son coût dans la moyenne mondiale et lui apprendre à dépenser moins qu'elle prélève pour rembourser ses dettes.

Le Français est talentueux et capable d'exploits quand l'opportunité lui est donnée de faire ses preuves. Ceux qui se sont frottés au monde - les grandes entreprises, les grands médecins, les grands artistes et les grands sportifs - montrent qu'on ne doit pas craindre l'ouverture sur le grand large, mais plutôt y voir l'opportunité de grandir. Comme chez tout être humain, son énergie ne se déploiera que s'il est convaincu qu'on lui fait confiance et s'il a lui-même confiance dans le système ; il ne faut pas qu'il se sente entravé et doit être persuadé qu'il sera justement récompensé en cas de succès. Il acceptera alors tous les changements nécessaires.

Il est de la responsabilité de nos gouvernants, à qui la Constitution a donné un pouvoir considérable et qui contrôlent 57 % du PIB, d'instaurer, par une juste vision, des paroles claires et des actes cohérents. Cette ambiance qui, à certaines époques, a fait faire aux Français des choses extraordinaires, ambiance qu'on appelle aussi confiance et qu'il serait bon de reconstruire rapidement. 

D'après la tribune Idées et Débats  de Xavier Fontanet dans Les Echos  du 9 janvier 2014