Actualités

Economie humaine, la nouvelle exposition de l’Espace d’art contemporain HEC

18 novembre 2014

Pour cette exposition collective, Economie Humaine , l’Espace d’art contemporain HEC a confié le commissariat à Paul Ardenne et Barbara Polla. Vingt-deux artistes sont invités à présenter leurs propositions dans différents lieux de vie du campus et dans le nouveau "Petit Musée à Durée Indéterminée", du 20 novembre 2014 au 6 mars 2015. 

Economie humaine, la nouvelle exposition de l’Espace d’art contemporain HEC - HEC Paris 2014

Commissaire : Paul Ardenne, commissaire associée : Barbara Polla

Burak Arikan | Conrad Bakker | Yann Dumoget | Jean-Baptiste Farkas | Hervé Fischer | Sean Hart | Marc Horowitz | Joël Hubaut |Pierre Huyghe | Ali Kazma | Florent Lamouroux | Tuomo Manninen | Adrian Melis | Deimantas Narkevičius  | Jorge + Lucy  Orta | Jean Revillard | Camille Roux | Edith Roux | Benjamin Sabatier | Julien Serve | Zoë Sheehan Saldaña | Paul Souviron |


L’art contemporain au prisme de l’actualité économique (extraits)

« Cette exposition se propose d’inventorier les rapports que les artistes plasticiens entretiennent aujourd’hui avec le monde de l’entreprise et, plus largement, avec l’économie à l’heure de la globalisation. Les approches y sont de deux ordres : la saisie "plasticienne" du monde de l’entreprise, de l’économie et de la production ; le jeu avec les indicateurs économiques et l’univers de l’entreprise. L’accent mis ici sur la créativité et le regard des artistes sollicités pour cette exposition tendent à humaniser le monde du travail et de l’économie. Ils restituent à l’homme une place d’acteur conscient, lucide et "concerned ".

Pourquoi cette exposition ? Pour signifier que l’économie n’est pas exclue des préoccupations de nombre d’artistes contemporains. Pour signifier, encore, comment la vision artistique de l’économie en vient à "humaniser" celle-ci : en la mimant, en la détournant, en en élargissant parfois jusqu’à l’absurde, les pratiques, en en faisant un sujet non plus de tension mais bien de décontraction.

L’art, ici, produit une modulation singulière du rapport de l’homme contemporain au matérialisme, il re-matérialise l’économie sous des formes déviées, il nous convie à mieux regarder l’économie réelle. »

Depuis sa création, en 1999, l’Espace d’art contemporain HEC expérimente de nouvelles pratiques, encourage les confrontations et les rencontres inédites. En mai 2014, le parcours d’œuvres Vestiges Ephémères  est inauguré ; il retrace l’expérience de l’art sur le campus. 


Retour à la liste d'actualités

JavaScriptSettings