Actualités

Eric et Alexis, deux entrepreneurs formés à HEC Paris

7 septembre 2015

HEC Paris défend l’entrepreneuriat. Nous sommes récemment allés à la rencontre de deux visionnaires. Eric la Bonnardière (M.06) a  créé, il y a  6 ans, Evaneos.com, une plateforme touristique innovante. Alexis Grabar (MBA.02), quant à lui, a capitalisé une expérience significative dans le secteur de l’aviation et de l’aérospatiale.

Ils ont bien voulu nous parler de leur parcours et de leur envie d’entreprendre.

Bonjour Eric. Pouvez-vous nous présenter votre parcours ainsi que le concept Evaneos.com  ?

Après mon diplôme d’ingénieur Supélec et mon Mastère HEC Entrepreneurs en 2006, j’ai rejoint le cabinet de conseil Advancy dans lequel j’ai travaillé essentiellement sur des missions de stratégie de développement dans les secteurs de l’hôtellerie et de la distribution.

Entrepreneur dans l’âme, c’est une rencontre avec mon associé actuel (grâce à la mailing liste des alumni d’HEC Entrepreneur !) qui a déclenché mon passage à l’acte. Nous avions des passions communes (le voyage et les technologies du digital) et des profils très complémentaires. 

Notre envie de révolutionner le monde du tourisme et de partager nos expériences de beaux voyages de découverte et d’aventure nous a conduit à créer le concept Evaneos.com.

Notre plateforme permet à tous les voyageurs de créer des voyages 100% sur-mesure directement auprès d’agences locales que nous sélectionnons partout dans le monde. Cela permet de créer des voyages uniques grâce à l’expertise local très forte de nos agents, de vivre des expériences uniques et à des tarifs moins chers que les opérateurs habituels.

Comment l’idée de ce concept vous est-elle venue ?

L’idée est venue assez simplement au fur et à mesure de notre compréhension de la chaîne de valeur du tourisme qui comporte beaucoup d’intermédiaires. Pour créer des voyages uniques et accéder à des possibilités infinies, la seule possibilité était de se rapprocher au plus près des locaux pour éviter la standardisation de l’offre que nous avions observée.

Nous avons ainsi découvert l’existence des réceptifs (les agences locales) qui avaient l’habitude de travailler via leurs réseaux B2B et il nous paraissait évident qu’il devait se développer sur le B2C. Leur envie de parler directement aux clients, de faire valoir leur connaissance locale et de diversifier leurs canaux de vente ont fini de nous convaincre que nous touchions du doigt une manière de révolutionner leur métier et le parcours d’achat des voyageurs.

En quoi la formation que vous avez reçue à HEC Paris a été essentielle dans la concrétisation de ce projet ?

La formation HEC Entrepreneurs a été extrêmement enrichissante car basée sur des cas pratiques réels. J’ai ainsi eu le sentiment d’avoir pu comprendre la réalité de l’entrepreneuriat avec ses bons et mauvais moments. On apprend aussi à travailler en groupe sur des projets de création et cela m’a sensibilisé au caractère essentiel de trouver des associés à la fois complémentaires mais avec une vision et des valeurs qu’il est important d’exprimer et de partager.

Vous êtes déjà présents sur les marchés français, espagnol, italien, allemand et britannique. Avez-vous d’autres marchés en vue ?

Nous nous concentrons actuellement sur le développement de ces marchés qui est déjà un gros enjeu. Mais dans notre volonté de créer un acteur global du voyage, nous nous poserons de nouvelles questions en 2016.

Un conseil pour les personnes qui veulent entreprendre mais qui ont peur de se lancer :

Je pense qu’il est possible en investissant peu de moyens et du temps le soir et le week-end de tester des idées, de réaliser des MVP (minimum viable products) pour se forger des convictions sur un secteur et la viabilité de ses idées.

Je pense que cela peut permettre de se lancer ensuite avec un niveau de confiance suffisant et de réduire ses risques. Mais cela prend du temps et il faut savoir itérer et s’adapter pour trouver le bon positionnement, répondre à des problèmes simples de manière simple. Par exemple, les fondateurs de Blablacar ont lancé leur site en continuant à travailler et ont attendu plusieurs années avant d’en faire leur activité, de lever des fonds (ce qui n’est pas une étape obligée) et connaître le succès que l’on sait.

Votre meilleur souvenir à HEC Paris :
 Le séminaire HEC Entrepreneur à Lajoux : un bon moment pour fédérer la promo, rencontrer notre parrain de l’époque (PKM) et d’autres entrepreneurs, faire la fête…

Eric-la-Bonnardiere

Bonjour Alexis. Pouvez-vous rapidement nous résumer votre parcours?

Je suis un entrepreneur Franco-Américain, basé à Londres depuis 13 ans. Je suis spécialisé dans l’aviation, les médias, les technologies, le luxe, ainsi que de l’industrie/vente de cosmétiques, avec une attention particulière pour les marchés UK et internationaux.

Avant de faire mon MBA à HEC Paris, je travaillais dans le secteur privé avec Eurocopter, Airbus et Cap Gemini. Depuis, j’ai créé 4 sociétés au Royaume-Uni, en France et en Russie, comprenant Avia Media Tech et Avolus.

Aujourd’hui, je siège au Conseil d’Arnest, 1er groupe de cosmétiques russe et suis en charge de la Gouvernance d’entreprise, des relations gouvernementales, des comptes management internationaux, de la communication interne/externe et des RH.

Quelle était l’idée derrière AviaMedia Tech ?

C’était de créer une compagnie de consulting et de services en capital fourni capable :

1)  D’être un véritable incubateur

2)  De faire du fund-raising

3)  De faire du consulting SME (Society of Manufacturing Engineers)/Family businesses/ Donner leur chance à 500 sociétés d’un point de vue Management, avec une attention particulière sur 3 industries : l’aviation, les médias et la technologie.

Quels furent les principaux obstacles que vous avez rencontrés en créant AviaMedia Tech ?

Créer un business model durable et extensible, faire en sorte que le management des sociétés incubées (AVOLUS/VHLC/KHC) ne prenne pas le dessus, ne pas être capable de devenir un fond de capital risque du fait que je ne venais pas d’une banque d’investissement mais industrielle.

En quoi le programme MBA à HEC Paris vous a-t-il aidé dans la création de votre business ?

Il y a 13 ans, le MBA HEC Paris m’a donné l’ensemble des outils nécessaires et toutes les compétences en stratégie/finance et marketing.

Quels sont vos objectifs pour les 5 prochaines années ?

Faire grandir AviaMediaTech Itd et créer 2 ou 3 autres sociétés au Royaume-Uni ou en France. Actuellement, je regarde du côté des compagnies aériennes et des opérateurs hélicoptères !

Quel conseil donnez-vous aux gens souhaitant entreprendre ?

Soyez résistant.

Votre meilleur souvenir de HEC Paris ?

Mes cours de stratégie avec le professeur Pierre Dussauge et ma thèse sur le crédit Aircraft avec le professeur de finances Laurent Jacques.

Alexis from Ascensis Tower 2014

Retour à la liste d'actualités

JavaScriptSettings