Actualités

HEC apporte son expertise aux Assises de l’Entrepreneuriat

20 mai 2013

Le Président de la République a clôturé le 29 avril 2013, les Assises de l'entrepreneuriat en annonçant une série de mesures pour stimuler l'esprit d'entreprise en France et aider les entreprises à se développer. Présent lors de cette manifestation, Frédéric Iselin, Directeur du Centre d'entrepreneuriat d'HEC, a participé en tant qu'expert à ces quatre mois de réflexion qui attestent selon lui d'une véritable prise de conscience de l'importance de l'entrepreneuriat pour la société.

La clôture des Assises de l'entrepreneuriat, le 29 avril à l'Elysée ©Présidence de la République

Faire de la France un pays plus accueillant pour les entrepreneurs. Voici l'objectif assigné par Arnaud Montebourg, Ministre du redressement productif et Fleur Pellerin, Ministre déléguée chargée des petites et moyennes entreprises, de l'innovation et de l'économie numérique, aux Assises de l'entrepreneuriat qui se sont closes le 29 avril à l'Elysée en présence du Président de la République.

Professeur affilié et Directeur du Centre d'entrepreneuriat d'HEC, Frédéric Iselin a fait partie des experts sollicités par le gouvernement pour participer aux réflexions engagées au sein de groupes de travail. "Nous avions la mission d’apporter un regard transversal et complémentaire aux 9 groupes de travail thématiques", précise-t-il. Réunissant entrepreneurs, salariés, experts, parlementaires, représentants des collectivités locales, représentants syndicaux,… ces groupes de travail ont abordé la question de la formation, de l'accompagnement, de la fiscalité, du financement ou encore de l'innovation. Autant de problématiques abordées au quotidien et de façon concrète avec les participants aux différents programmes du Centre de l'entrepreneuriat d'HEC: Challenge+, Start-up in vitro et l'Incubateur. A l'issue de ces 4 mois de réflexions, 44 propositions visant à favoriser l'esprit d'entreprendre ont émané de ces travaux.

Les débats qui ont suivi le discours de clôture des Assises et l'annonce des principales mesures par François Hollande ont également été l'occasion de mettre à l'honneur les entrepreneurs HEC. Boris Saragaglia (M.05, HEC Entrepreneurs), fondateur de Spartoo, Marc-Arthur Gauthey (H.12), fondateur de Cupofteach, et Antoine Amiel (H.13), fondateur de Leeaarn (startup en cours d'incubation à HEC) ont participé à la table ronde sur la croissance. Celle portant sur l'entrepreneuriat comme enjeu de société a également permis à une ancienne participante de l'Université du Droit d'entreprendre (UDE), Sally Benacer, fondatrice de Art and Blind, d'apporter son expérience.

Davantage familier du monde de l'entreprise que de celui des cabinets ministériels, Frédéric Iselin dresse un bilan positif de cette initiative : "Ce qui frappe c’est la très grande lucidité de nos gouvernants sur l’importance des entrepreneurs pour la société. Ils ont fait preuve tout au long du processus d'une ouverture d’esprit et d’une véritable volonté d’écoute et de transparence."

Parmi les mesures annoncées, il en retient trois :
-   L’entrée de l’entrepreneuriat dès le collège, pour expliquer à nos enfants qu’il existe une autre voie que le salariat pour bâtir une vie professionnelle épanouie.
-   La fin de la stigmatisation de l’échec avec la suppression de l’inscription des faillites au fichier de la Banque de France.
-   La mise à niveau de la taxation des plus-values, vers un seuil comparable à nos voisins Européens.

Il regrette en revanche que le gouvernement n'ait pas davantage détaillé les mesures relatives à la formation à l'entrepreneuriat, un chantier primordial. Depuis 1978 et la création du programme HEC Entrepreneurs, HEC s'engage dans cette direction. Depuis ces dernières années on constate au sein de l'Ecole une forte "poussée des vocations entrepreneuriales" selon les termes de Frédéric Iselin. Chaque année, HEC accompagne plus de 100 start-up par an.  


Retour à la liste d'actualités

JavaScriptSettings