Actualités

Knowledge@HEC: TOP 5 des publications 2015

7 janvier 2016

Découvrez le TOP 5 des articles Knowledge@HEC les plus lus en 2015 représentant la recherche d'HEC Paris dans le luxe, la gestion de la performance, la macroéconomie et les ressources humaines.

TOP 5 Knowledge articles 2015

Quel avenir pour le luxe ?

Jean-Noël Kapferer, Professeur Emérite de Marketing 

Comme d’autres marchés, le luxe fait face à la montée en puissance du digital, à la problématique du développement durable et à l’explosion de la demande d’une nouvelle clientèle issue des pays émergents. Mais le luxe est un secteur à nul autre pareil et les défis auxquels il fait face également. Quelles sont les réponses, forcément originales, que peuvent apporter les marques du luxe aux ruptures technologiques et sociologiques dessinant un monde nouveau ?


Faut-il abandonner les budgets, pour le bien de l’entreprise ?

Sebastian Becker, Professeur Assistant de Comptabilité & Contrôle de Gestion

Certaines entreprises ont pris la décision radicale d’abandonner la budgétisation pour gagner en agilité. L’étude de Sebastian Becker permet de mieux comprendre les raisons de ce choix, la manière dont il affecte leurs opérations et comment, concrètement, elles peuvent se passer d’une pratique de management qui prévaut encore dans une majorité des entreprises.


Entre culture et économie : comprendre la dynamique de la globalisation

Jacques Olivier, Professeur de Finance et Doyen de la Faculté et de la Recherche

L’économie influence-t-elle les valeurs et les cultures des individus ? Oui, répondent Jacques Olivier et ses coauteurs qui montrent par exemple qu’en matière de mondialisation, l’ouverture des marchés exerce une réelle influence sur les comportements et génère naturellement toujours plus de globalisation. Explications.


Comment les traits de personnalité influencent la sensibilité au stress technologique

Shirish C. Srivastava, Professeur Associé de Management des Opérations et Systèmes d'Information

Cette étude décrypte les effets positifs et négatifs du « stress technologique » et illustre comment certains traits de caractère peuvent contrebalancer ses répercussions sur la performance. Les entreprises peuvent s’inspirer de ces résultats pour prévenir les syndromes d'épuisement professionnel (le fameux « burnout ») et stimuler l’engagement des collaborateurs.


Marque employeur : la valeur d’un nom

Roxana Barbulescu, Professeur Associé de Management et Ressources Humaines

Si les entreprises de renom recrutent leurs meilleurs collaborateurs aux salaires moyens du marché, cet avantage n’est valable qu’au début de la carrière d’un jeune diplômé. Après cinq ans, ces employés s’approprient en effet le statut prestigieux de leur employeur et peuvent donc prétendre à des rémunérations plus élevées. Ainsi, pour retenir les talents, les entreprises américaines stars du secteur bancaire doivent rémunérer davantage leurs managers que leurs concurrentes moins prestigieuses. 


Retour à la liste d'actualités

JavaScriptSettings