Actualités

Le Président de la Deutsche Bundesbank prononce un discours à HEC sur les politiques budgétaires et le rôle des banques centrales dans la zone euro

28 février 2013

Invité à donner une conférence sur le campus d'HEC le 25 février 2013, le très influent Président de la Deutsche Bundesbank et membre du Conseil des Gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE), Jens Weidmann, a prononcé un discours très remarqué sur la crise au sein de la zone euro et le rôle de la politique fiscale et monétaire.

Jens Weidmann, Président de la Deutsche Bundesbank, a reçu le diplôme d’Honneur HEC - 2013

En plein débat sur les politiques d'austérité au sein de la zone euro et leurs conséquences sur la croissance et alors que la Commission européenne a confirmé le 22 févier que la France ne tiendrait pas ses objectifs de réduction des déficits en 2013, l'analyse du Président de la Banque centrale allemande était particulièrement attendue.

S'inquiétant d'une "perte partielle de confiance dans nos règles budgétaires", il a appelé la France à tenir ses engagements. Il a en effet estimé dans ce contexte qu'il était "particulièrement important que les poids lourds de la zone euro donnent des signaux clairs, qui renforcent la crédibilité des accords au sein de l'Union économique et monétaire ainsi que la crédibilité de leur propre stratégie de consolidation budgétaire".

Le rôle des banques centrales était au cœur de son discours (Fiscal and Monetary Policy – Dancing too Close?). "Les banques centrales doivent se concentrer sur la stabilité des prix, elles doivent rester indépendantes et elles ne doivent pas devenir trop impliquées dans la politique budgétaire", a-t-il soutenu. Il a également indiqué que les banques centrales et la BCE ne pouvaient pas résoudre seules la crise. Cette hyperactivité comporte en effet selon lui des risques en termes d'inflation mais aussi de dépréciation de la monnaie unique.

Alors que l'année 2013 marque le 50 ème anniversaire du Traité de l’Elysée, Jens Weidmann a déclaré que : "Seules une France et une Allemagne unies peuvent agir comme moteur de l’intégration européenne et aider à résoudre la crise actuelle que nous traversons".
A l’issue de la conférence, Bernard Ramanantsoa, Directeur Général d’HEC Paris, a remis à Jens Weidmann le diplôme d’Honneur d’HEC, M. Weidmann devenant ainsi le 3ème citoyen allemand à recevoir ce titre, après Helmut Kohl et Helmut Schmidt.

Lire le communiqué de presse

Revue de presse


Retour à la liste d'actualités

JavaScriptSettings