Actualités

Le pouvoir de la réflexion au travail par Giada di Stefano

30 juin 2014

Dans un monde des affaires où chacun souhaite augmenter la performance et la productivité de ses employés, nous avons tendance à travailler plus vite et plus intensivement, ce qui nous rend débordés et en retard. Une étude récente de Giada di Stefano, professeur à HEC Paris, démontre que s’arrêter et réfléchir n’est pas une perte de temps et pourrait même apporter un gain de productivité de 23%.

 

Dans l’article de recherche "Learning by Thinking: How Reflection Aids Performance", les auteurs Giada di Stefano d’HEC Paris, Francesca Gino et Gary Pisano de Harvard Business School et Bradley Staats de University of North Carolina, démontrent que réfléchir à ses actes permet d’être plus performant la fois d’après.

Dans la dernière HEC Insight video, Giada di Stefano, Professeur de stratégie à HEC Paris, présente les résultats de leur recherche, basée sur des expériences conduites dans une grande entreprise en Inde. Il s’avère que les employés qui ont pris 15 minutes par jour durant la période de test pour écrire et réfléchir sur ce qu’ils avaient appris ont mieux réussi –de 23%- l’examen final que les autres employés. Le professeur di Stefano explique également le rôle que joue  « l’auto-efficacité » dans ce phénomène, les personnes travaillant mieux si elles prennent du temps pour réfléchir.

Les résultats de leur recherche soulignent l’importance de la réflexion, mécanisme puissant favorisant l’apprentissage, confirmant ainsi les dires de  John Dewey, philosophe et psychologue américain : “Nous n’apprenons pas de l’expérience… nous apprenons de notre réflexion sur l’expérience.”

Plus d’infos sur l’étude : ici 

Plus d’informations :

Giada Di Stefano est professeur assistant en politique et stratégie d’entreprise à HEC Paris depuis janvier 2012. Elle enseigne l’innovation et l’entrepreneuriat dans le programme Grande Ecole.

Elle a obtenu son MSc in business administration en 2003 puis son PhD in business administration and management en 2011 de l’Université Bocconi de Milan. Elle a également travaillé en tant que chef de produit senior dans la branche italienne de L'Oréal de 2003 à 2005. Sa recherche porte sur comment et pourquoi les entreprises transfèrent les connaissances qui les aident à acquérir un avantage compétitif. Dans ce contexte, elle s’intéresse tout particulièrement au rôle joué par les forces sociales et institutionnelles, comme les normes sociales.


Consultez Knowledge@HEC pour lire les articles de recherche de Giada di Stefano

- Partager l'information avec ses concurrents : sagesse ou folie?

- A la recherche de nouvelles sources d'innovation: le rôle des consommateurs


Retour à la liste d'actualités

JavaScriptSettings