Actualités

Nathalie Rachou, lauréate du prix Trajectoires HEC au Féminin, un modèle pour l'ascension professionnelle des femmes

10 juin 2013

Le 28 mai se tenait la 7ème édition du prix Trajectoires HEC au Féminin qui récompense chaque année des diplômées HEC au parcours d’exception. Le prix  2013 a été remis à Nathalie Rachou (H.78), fondatrice et associée de Topiary finance, administratrice de la Société Générale, d'Altran et de Véolia. Les résultats d’une enquête sur les caractéristiques de leadership des Alumni HEC ont été rendus publics lors de la cérémonie.

Prix Prix Trajectoires HEC au Féminin 2013. Nathalie Rachou - © Nicolas Reitzaum

L’accès des femmes aux plus hautes responsabilités reste un enjeu majeur malgré les récentes mesures et les progrès enregistrés sur le front de la parité. Nathalie Rachou (H.78), lauréate du Prix Trajectoires HEC au Féminin 2013, fait partie de ces femmes parvenues à briser le plafond de verre. Lors de la remise du Prix qui se tenait le 28 mai 2013, en partenariat avec KPMG, Sanofi, BCG et Canal Plus, la marraine de l’évènement, Mercedes Erra (H.81), a souligné l’importance des rôles modèles pour promouvoir l’ascension professionnelle des femmes. Elles continuent de représenter moins de 25 % des cadres dirigeants en France et dans le monde. Le taux de féminisation des conseils d'administration des grandes sociétés cotées est de 22% et l'entrepreneuriat au féminin représente 30%.

Dirigeante d’entreprise, administratrice et entrepreneur, Natalie Rachou fait partie de cette minorité que l’on aimerait voir grossir. Fidèle à la devise d’HEC, dont elle sort diplômée en 1978, elle s’est fixé une règle de conduite : "oser tout au long de sa carrière".


"Un drive exceptionnel"

Nathalie Rachou débute chez Indosuez où elle crée l’activité MATIF, qu’elle dirige pendant cinq années consécutives. Pionnière des salles de marché en France, elle devient secrétaire générale de la Banque Indosuez puis responsable mondiale des activités de changes et d’options de change de Crédit Agricole-Indosuez. En 2000, elle crée sa propre société de gestion d’actifs, Topiary Finance, qui grâce à une remarquable solidité, résiste non seulement à la crise mais développe encore son activité malgré les temps tourmentés. En 2008, elle est nommée administratrice de la Société Générale, puis de Veolia Environnement et d’Altran en 2012. Elle est également  conseillère au Commerce extérieur depuis 2002. Jean-François Le petit, un proche conseiller de Christine Lagarde témoigne de son admiration : "Elle a l’audace, le courage, l’intelligence qui caractérisent l’entrepreneur. C’est une femme énergique, un "drive" exceptionnel, super fiable, souriante, optimiste, fidèle en amitié, pleine d’initiatives."

Le parcours exemplaire de Nathalie Rachou illustre les caractéristiques du leader au 21e siècle, tel que défini par le cabinet Boston Consulting Group (BCG). Naviguer dans l’incertitude, faire preuve d’empathie, encourager l’expérimentation et créer des solutions "gagnant-gagnant" sont les 4 caractéristiques du modèle de « leadership adaptatif ».
 

Les hommes s’attribuent de plus grandes qualités de leadership que les femmes

BCG a interrogé 958 diplômés d’HEC (66% d’hommes et 34% de femmes) sur leur propre perception de leurs qualités de leadership adaptatif. Les résultats de cette étude – inédite auprès d’une communauté Alumni d’une grande école - ont été rendus publics lors de la cérémonie du Prix Trajectoires. Deux enseignements s’en dégagent.

Parmi les cadres intermédiaires, hommes et femmes évaluent leurs qualités de leadership à hauteur égale, avec même une légère avance pour les femmes : 64% des femmes affirment avoir de bonnes capacités de leadership adaptatif contre 62% des hommes. "Nous pouvons en conclure que dans la population HEC de middle managers, les femmes ont une excellente confiance en elles. C’est une réussite à mettre au crédit d’une école, qui est aussi l’une des plus mixtes dans le paysage des grandes écoles", analyse Bénédicte Champenois-Rousseau (H.88), sociologue et organisatrice du Prix.

Un écart hommes – femmes apparaît en revanche au plus haut niveau de responsabilité. Parmi les cadres dirigeants, les hommes tendent à s'attribuer de meilleures qualités managériales que les femmes : 72% des hommes affirment avoir de bonnes capacités de leadership adaptatif contre 68% des femmes.

La récompense décernée à Nathalie Rachou apparait de ce point de vue comme un encouragement pour les femmes à prendre confiance en leurs capacités. La confiance est en effet l'un des facteurs qui explique la difficulté des femmes à parvenir aux postes de décision. Dans le prolongement de l’action d’HEC au Féminin, Nathalie Rachou souhaite elle-même s'attaquer au plafond de verre.

---

Voir la vidéo de présentation des quatre nominées (Hélène Fulgence, Virginie Hélias, Nathalie Rachou et Nathalie Sergent)


Retour à la liste d'actualités

JavaScriptSettings