Actualités

Une cérémonie de départ 2018 sous le signe de la responsabilité sociale

10 juillet 2018

Grand succès pour la cérémonie de départ d’HEC Paris, organisée le 15 et le 16 juin : 1.700 diplômés ont assisté aux deux journées de l’événement avec leurs familles, leurs amis, le corps professoral et plusieurs diplômés illustres, tous rassemblés sous le chapiteau géant où la cérémonie est organisée traditionnellement depuis une dizaine d’années. Deux anciens diplômés d’HEC étaient les invités d’honneur de cette édition 2018 : Jean-Dominique Senard, PDG de Michelin, et Olivier Sevillia, directeur Application Services  pour l’Europe Continentale et directeur Business Services  chez Capgemini. Ils ont tous deux adressé aux diplômés des discours stimulants sur la responsabilité sociale, la quête de sens et le développement durable.

Commencement Day 2018 - Major Finance

Ils sont tous venus de très loin pour partager avec leurs enfants la joie, les cris de succès et les lancements de toques qui marquent cette journée unique – une cérémonie de départ maintenant devenue partie intégrante de la période estivale à HEC. Pour la première fois de sa vie, Zeinat Isselnane a quitté sa ville de Tizi Ouzou, en Algérie. Habillée de la thakankourt, la robe traditionnelle berbère, elle est venue voir son fils aîné Ali recevoir son diplôme de Master. Diplômé du MSc in International Finance (MIF), Oskar Rotsa, a quant à lui célébré son succès avec ses parents diplomates venus de sa ville natale, Helsinki, en Finlande. Et leur camarade Onyinye Emuwa avait les yeux emplis d’étoiles en célébrant avec sa famille venue de Lagos, Nigéria, la perspective d’un futur emploi à la City  de Londres, suite à son expérience de Master particulièrement réussie sur le campus de Jouy-en-Josas.

Trois exemples parmi des centaines d’histoires individuelles et familiales, toutes célébrées lors de cette cérémonie de départ 2018, organisée durant un week-end estival et ensoleillé. Cet optimisme, partagé par les 3.000 personnes rassemblées au cours de chacune de ces deux journées, a été encore renforcé par la qualité des discours des représentants étudiants, des responsables de la communauté HEC et des deux invités d’honneur venus partager leurs visions respectives.

 

Une forme de vertige

Le Président de Michelin, Jean-Dominique Senard, s’est tourné vers l’avenir, incarné ce jour-là par les étudiants rassemblés devant lui, et a admis qu’il ressentait « une forme de vertige. » Diplômé d’HEC en 1976, il a ensuite poursuivi : « à 42 ans de distance, je me revois à votre place, seul dans ma chambre du bâtiment A, essayant difficilement de construire un modèle en 3D pour une machine reliée à Fontainebleau... Vous, vous êtes nés en plein cœur d’une révolution numérique qui a bouleversé le monde, et qui a donné naissance à un nouvel ordre politique, économique et social. Mais certaines choses ne changent jamais. Et l’une d’entre elles est fondamentale : soyez vous-mêmes. N’abandonnez jamais, jamais, vos convictions. »

Les conseils prodigués par Jean-Dominique Senard étaient également teintés d’une forme d’avertissement, bien intentionné : « la quête de sens dans nos sociétés n’a jamais été aussi urgente. Nos structures sont en train d’être déstabilisées, nous perdons nos repères. Votre leadership est donc indispensable, car les entreprises doivent assumer des responsabilités beaucoup plus étendues. Votre comportement, votre gestion feront l’objet d’une attention soutenue. C’est là que le leadership réfléchi renforcera votre engagement. C’est une grande opportunité pour vous, mais il faudra à la fois vous concentrer sur les exigences des clients, et répondre aux besoins sociaux et humains de vos salariés. »

Orienter son avenir professionnel dans la bonne direction

Dans le même esprit, Olivier Sevillia a conseillé aux futurs leaders de construire leurs propres valeurs et jugements par eux-mêmes : « comme dirigeants d’entreprises, vous pouvez proposer des visions inspirantes auxquelles les gens pourront adhérer. Les mots-clés sont la confiance, la prise de risque et le respect. La puissance du véritable leadership réside dans la capacité à aller au-delà de nos vies professionnelles, dans la capacité à s’engager pour l’amélioration de la société. » Olivier Sevillia s’est ensuite adressé à une génération très au fait des nouvelles technologies avec des conseils concrets : « l’intelligence artificielle, et bientôt l’informatique quantique, vont créer des cycles toujours plus intenses et plus rapides. Mon conseil pour vous, c’est donc d’agir vite, la rapidité est essentielle. Fait est meilleur que parfait », a-t-il conclu.

Les représentants des étudiants sont ensuite montés sur le podium pour partager des moments forts, touchants et sincères au travers de leurs discours. Par exemple celui de Sara Rezaee Vessal, diplômée de doctorat, avec le récit émouvant et très personnel de son parcours à HEC depuis 2012 : « pendant ces six dernières années, » a-t-elle avoué aux autres diplômés, « j’ai cru toucher le fond plusieurs fois. Certains d’entre nous ont commencé leurs études supérieures pour continuer à monter indéfiniment, comme si nous étions sur une échelle infinie, permettant d’atteindre des hauteurs que nous n’aurions jamais atteintes auparavant. C’est pourquoi je vous recommande de vous assurer que vous êtes sur l’échelle que vous voulez vraiment. » Mais pour finir, la diplômée d’origine iranienne a également recommandé de savoir mesurer la juste distance : « je préconise de se consacrer passionnément à la recherche d’objectifs de court-terme. Soyez micro-ambitieux. Baissez la tête et travaillez avec fierté, vous ne savez jamais jusqu’où vous pourriez aller. Et soyez conscients que la prochaine aventure digne d’être tentée apparaitra probablement juste à côté de vous. »

 

Suivre les petites voix

Cette vision périphérique a été fondamentale pour l’évolution de Pauline Laravoire : « pendant mes trois premières années à HEC, je me sentais perdue, » a-t-elle admis devant les autres diplômés. « Et puis, après une deuxième année de césure au cours de laquelle j’ai travaillé pour des entreprises sociales dans le monde entier,  j’ai commencé le MSc Sustainability and Social Innovation (SASI)  et alors je me suis dit : "je sens que je suis là où je suis censée être." Je ne parvenais jamais à trouver un sens auparavant, et d’un coup j’y suis arrivée. J’ai court-circuité le labyrinthe, et je suis parvenue à en sortir. »

« En repensant à tout cela, » a-t-elle poursuivi, « je pense que j’ai fait ce que vous faites dans des situations incertaines. Vous suivez vos intuitions, vos centres d’intérêt, vos passions, et toutes ces petites voix venues de la communauté HEC ou de plus loin encore, qui vous disent d’aller à gauche plutôt qu’à droite, puis à droite plutôt qu’à gauche. Et c’est ce qu’HEC m’a appris, à travers des expériences concrètes, des échecs et des détours. »

 

Frédéric Jousset a quant à lui indiqué aux diplômés qu’il connaissait bien les sacrifices et tout le dur travail qu’ils ont effectué pour réussir à HEC. Le nouveau président du réseau d’Alumni de l’école les a rassurés en leur rappelant qu’ils avaient gagné une famille, une famille qui ne les abandonnera jamais : « vous nous avez pour le reste de votre vie. Nos Alumni sont présents dans 138 pays. Alors j’ai trois conseils pour vous : d’abord c’est une question d’énergie. Menez une vie saine et active pour dynamiser les autres, parce que vous avez besoin d’eux. Deuxièmement, impliquez les autres, car vous ne pouvez pas réussir tout seul. Et enfin explorez ce qui est en dehors de votre zone de confort. Défiez vos limites, c’est la seule fa çon de grandir, » a-t-il conclu, très applaudi.

 

Pour la première fois cette année, la remise du Prix Pierre Vernimmen qui récompense chaque année des professeurs d’HEC pour l’excellence de leur enseignement, a été effectuée au cours de cette cérémonie de départ. Les lauréats du prix 2018 étaient les professeurs Gachoucha Kretz, Jean-Michel Gauthier et Denis Gromb.

 

Retour à la liste d'actualités

JavaScriptSettings