Communiqués de presse

Stanislas Dehaene, Professeur Honoris Causa d’HEC Paris

19 septembre 2013
Pierre Dussauge, Stanislas Dehaene et Bernard Ramanantsoa _ HEC Paris 2013

HEC Paris a eu l’honneur d’accueillir Stanislas Dehaene, Professeur au Collège de France, à la chaire de Psychologie Cognitive Expérimentale, le jeudi 12 septembre. Invité à délivrer la conférence inaugurale devant les étudiants de première année, ce dernier a choisi le thème : "Tous doués en maths ? Le cerveau et l’intuition mathématique".   

"Le monde est-il mathématique?", c’est ainsi que Stanislas Dehaene a introduit son propos et expliqué comment le cerveau projette sur le monde des intuitions mathématiques : "Nous naissons avec le sens du nombre". Il a ainsi décrit le processus par lequel ces intuitions mathématiques ancrées dans des systèmes de représentation et de compréhension sont "recyclées" pour des usages nouveaux.

Pionnier dans le domaine de la science cognitive, les recherches de Stanislas Dehaene sur les bases cérébrales des opérations mathématiques ont permis de comprendre les origines des troubles du calcul, notamment de la "dyscalculie", dont il a présenté les mécanismes. Il a également insisté sur les prolongements de ces découvertes scientifiques menées au sein du laboratoire Neurospin. Le développement de logiciels de jeux éducatifs (open source) offre des méthodes de rééducation de ce trouble du développement. "L'éducation augmente les capacités du cerveau au-delà même de ce que peut la génétique", a-t-il affirmé.

Son discours sur les aptitudes arithmétiques des individus a particulièrement séduit les élèves de première année soumis à un concours d'entrée très exigeant en mathématiques. Interrogé sur l’éventualité de l'existence de différences innées entre les filles et les garçons face à cette discipline, Stanislas Dehaene décrit une idée toute faite, voire un héritage collectif ou des stéréotypes de genre "contre lesquels nous pouvons lutter".

A l'issue de la conférence, Pierre Dussauge, Doyen de la Faculté et de la Recherche, a remis à  Stanislas Dehaene le titre de Professeur Honoris Causa d’HEC Paris. Il rejoint ainsi, dans la faculté honoraire d’HEC, des personnalités de grand renom, comme Robert Badinter,  Jacques Bouveresse,  Hélène Carrère d’Encausse, Jean-Pierre Changeux,  Jacques Glowinski, Roger Guesnerie,  Edmond Malinvaud, Michael Porter, Pierre Rosanvallon, Michel Serres, Antoine Compagnon ou encore les prix Nobel Robert Merton, Robert Engle, Oliver Williamson et Muhammad Yunus.

Ancien élève de l'École normale supérieure, de formation initiale en mathématiques puis mathématiques appliquées, Stanislas Dehaene a effectué son doctorat dans le domaine de la psychologie expérimentale. Membre de l’Académie des Sciences et professeur au Collège de France à la chaire de psychologie cognitive expérimentale, Stanislas Dehaene est aujourd’hui directeur de l'unité INSERM-CEA de Neuro-Imagerie Cognitive.

Ses travaux, qui exploitent les méthodes de la psychologie cognitive et de l’imagerie cérébrale, portent sur les architectures cérébrales de l’arithmétique, de la lecture, du langage parlé, et l’accès d’information à la conscience, ce qui l’a amené à s’intéresser à la dyscalculie et à la dyslexie.

Contact Presse HEC Paris : Stéphanie Lorette, 01 39 67 94 39, lorette@hec.fr
 
 


Télécharger [pdf] Retour à la liste des communiqués de presse

JavaScriptSettings