Communiqués de presse

Transition énergétique : quels investissements pour quelle compétitivité ?

25 novembre 2013

A l’occasion de l’Université Total, organisée ce lundi 25 novembre 2013, autour du thème "Transition énergétique : perspectives internationales", le cabinet Kurt Salmon en partenariat avec HEC Paris présente une étude économique des trajectoires de transition énergétique de l’Allemagne, de l’Espagne et du Royaume-Uni.
 

"Des centaines de milliards d’euros à trouver"

Alors que la Commission européenne avance dans son processus d’élaboration d’un « Cadre 2030 pour les politiques climatiques et énergétiques », le débat entre les Etats membres de l’Union européenne fait émerger des options contrastées, en matière de pilotage de la politique européenne de l’énergie et de l’éventuel maintien d’un objectif contraignant de production d’énergie d’origine renouvelable.

Pour éclairer les enjeux en œuvre, l’étude Kurt Salmon en partenariat avec HEC Paris s’attache à décrire les stratégies de transition énergétique de trois pays européens : l’Allemagne, l’Espagne et le Royaume-Uni. Des centaines de milliards d’euros restent à trouver pour financer la transition énergétique au cours de la prochaine décennie, avec des effets de concurrence entre pays dans la course à la compétitivité, sans mesure des implications pour l’emploi. Pour HEC Paris et son centre de géopolitique, ce sont à la fois l’enjeu économique de compétitivité du continent européen et l’enjeu géopolitique d’indépendance énergétique qui sont désormais posés.

L’Allemagne, l’Espagne et le Royaume-Uni présentent des stratégies de transition énergétique distinctes avec des résultats contrastés

  • L’Energiewende constitue bel et bien un tournant historique pour l’Allemagne et présente d’ores et déjà des transformations substantielles de son offre en énergie, à travers la montée en puissance des énergies renouvelables ;
  • La doctrine de soutenabilité énergétique espagnole est en échec économique et aucune relance du projet de transition énergétique ne semble envisageable sans une véritable réforme structurelle du secteur électrique ;
  • La stratégie de décarbonisation de l’économie du Royaume-Uni est une réflexion au long cours, qui se traduit, à court terme, par la relance du programme nucléaire.

Les implications économiques des programmes de transition énergétiques engagées sont également distinctes

  • Les besoins en investissements de l’Allemagne et du Royaume-Uni s’élèvent à 530 milliards d’euros d’ici à 2030, dont 400 milliards d’euros pour le seul projet allemand ; 
  • L’Espagne fait désormais face à une dette cumulée de 26 milliards d’euros de son secteur

Deux approches du financement de la transition énergétique ressortent de l’étude


  • Le Royaume-Uni fait porter l’essentiel du risque aux investisseurs privés pour le financement de ses infrastructures et limite sa prise de risque public pour les politiques de décarbonisation à 11 milliards d’euros à l’horizon 2022 ;
  • En Allemagne, tous les leviers de financement semblent mobilisables face à l’ampleur de besoins, à commencer par la hausse du prix de gros de l’électricité à l’horizon 2020 (+44% par rapport 2013) et de la tonne CO2 (+467%) et le projet politique de couplage de l’Energiewende aux marchés financiers.

Ce sont bien deux stratégies économiques différenciées qui sont en œuvre en Allemagne et au Royaume-Uni

  • Les investissements programmés dans le secteur électrique au Royaume-Uni sont essentiellement des investissements de productivité destinés à consolider la compétitivité prix
  • L’Allemagne s’est lancée dans une recherche globale de compétitivité structurelle qui correspond en réalité à la recherche d’un nouveau modèle de croissance.

Il n’existe toutefois pas d’étude de référence au sujet de l’impact de la transition énergétique sur l’emploi

La mesure précise des mouvements en termes de transferts / création / destructions d’emploi entre les secteurs conventionnels et les secteurs d’innovation devrait à l’évidence constituer un des critères de décision de la puissance publique.


Télécharger [pdf] Retour à la liste des communiqués de presse

JavaScriptSettings