HEC dans la presse

L'Arabie saoudite ou le printemps arabe silencieux

Les Echos, 13 mars 2013

Dans sa chronique aux Echos , Édouard Tétreau, Professeur affilié à HEC, associé gérant de Mediafin souligne un paradoxe quant au printemps arabe : alors que "les pires régressions ont aujourd'hui lieu dans les républiques et démocraties laïques (Tunisie, Libye, Egypte, Irak, Syrie), les pôles de stabilité politique et économique se trouvent dans les monarchies et sociétés dites féodales : le Maroc, l'Arabie saoudite, le Qatar". Deux enseignements s’imposent pour Édouard Tétreau : "celui de l'humilité et de la patience" et celui du nécessaire partenariat entre l’Europe et le monde arabe.


Retour à la liste d'articles

JavaScriptSettings