HEC dans la presse

Les écoles françaises se mondialisent

L'Agefi Hebdo, 28 février 2013

Les MBA français et européens pourraient tirer leur épingle du jeu au sein du marché très concurrentiel des MBA, alors "que la crise fait chuter le nombre de candidats aux Etats-Unis". Dans ce contexte, le MBA d'HEC Paris a mis en place un nouveau cursus pour un programme "conforme aux attentes des entreprises dans un contexte où elles demandent à leurs cadres une dimension internationale forte, et un esprit entrepreneurial dans le but de rechercher la croissance et de développer de nouvelles activités", explique Bernard Garrette, Directeur délégué du MBA d'HEC Paris. Autre point fort, le cosmopolitisme : "parmi les 200 participants du MBA de HEC, 50 nationalités sont représentées". Enfin, la modularité permet aux formations françaises de se démarquer. "Le temps partiel est opportun en temps de crise car certains cadres sont actuellement réticents à quitter leur entreprise pour 16 mois de MBA 'full time' ", affirme Bernard Garrette.


Retour à la liste d'articles

JavaScriptSettings