HEC dans la presse

Que se passerait-il si l'on interdisait les dérivés dans la gestion d'actifs ?

Les Echos, 18 février 2014

Christophe Pérignon, professeur à HEC Paris, et Alessandro Beber, de la Cass Business School à Londres, se sont livrés à un exercice de "finance-fiction" en étudiant les conséquences d'une interdiction des dérivés dans la gestion d'actifs. Les deux professeurs concluent que l'absence de dérivés "aboutirait essentiellement à des produits de gestion plus chers ou plus risqués (...) En bref, l'investisseur final aurait plus à perdre qu'à gagner."


Retour à la liste d'articles

JavaScriptSettings