HEC dans la presse

Une "taxe obésité" dans les avions? Une mauvaise idée qui ne décollera pas

Huffingtonpost.Fr , 13 avril 2013

Dans cette chronique, Alberto Alemanno, Professeur à HEC, Titulaire de la Chaire Jean Monnet en droit européen et de la régulation des risques, revient sur l'idée lancée par certaines compagnies aériennes de faire payer les passagers en fonction de leur poids, de la même façon que le fret. Pour éclairer ce débat, il invite avant tout à s'interroger sur le cadre normatif dans lequel la politique de prix du "payez-ce-que-vous-pesez" s'inscrit. "Tandis qu'une "taxe sur la graisse" pour la nourriture influence subtilement le mode de consommation futur d'un produit donné, l'autre au contraire pénalise - et ainsi stigmatise - l'état physique actuel des individus", souligne-t-il.


Retour à la liste d'articles

JavaScriptSettings