HEC - Paris
HEC - Paris HEC -Europe Instittute
Accueil English version
"Androulla Vassiliou: Investir dans l'éducation pour garantir l'avenir de l'Europe."

Madame Androulla Vassiliou, Commissaire européenne chargée de l'éducation, de la culture, du multilinguisme et de la jeunesse a été l'invité d'honneur de Cercle de européens en partenariat avec l'Express et l'Institut de l'Europe lors d'un diner débat sur "L’Europe de l'éducation et de l'innovation - Quel rôle pour les entreprises"

Androulla Vassiliou est l'actuelle Commissaire européenne chargée de l'éducation, de la culture, du multilinguisme et de la jeunesse, après s'être précédemment occupée de la santé de février 2008 à fin 2009. Elle a étudié le droit et les affaires internationales à Londres et a exercé le métier d'avocat à Chypre pendant vingt ans (de 1968 à 1988). Durant cette période, elle a assumé les fonctions de conseillère juridique à la Banque Standard Chartered, puis à la Banque de Chypre.

Mme Vassiliou a été élue deux fois députée à la Chambre des représentants chypriote (en 1996 et 2001). Membre active de la commission des affaires européennes du Parlement chypriote, elle a représenté à la Convention sur l'avenir de l'Europe en tant que représentante suppléante. Androulla Vassiliou a été active dans le domaine des affaires internationales et des droits de l'homme en tant que présidente de l'Association chypriote pour les Nations unies, de 1978 à 1992, et de la Fédération mondiale des Associations pour les Nations unies, de 1991 à 1995. À la fin de son mandat comme présidente de la Fédération, elle en a été élue présidente d'honneur à l’unanimité. Mme Vassiliou a également été présidente de la Fédération chypriote des femmes d'affaires et des femmes cadres, de 1996 à 2000, vice-présidente de l'ELDR et présidente du Réseau européen des femmes libérales, de 2001 à 2006. De 2002 à 2008, elle a présidé le conseil d'administration du Centre d'oncologie de la Banque de Chypre.

Elle est l’épouse de George Vassiliou, ancien président de la République de Chypre et principal négociateur de l'adhésion du pays à l'Union européenne, et mère de trois enfants. Outre le grec, qui est sa langue maternelle, elle parle couramment l'anglais et a une très bonne connaissance du français.

En présence de personnalités du monde de l'entreprise, de responsables d’agences de recherche et d’académies et de députés européens, elle a expliqué l'action innovante de la Commission européenne en matière d’éducation et a précisé notamment le rôle de l’Institut européen des technologies grâce auquel des liens étroits entre industries et universités sont établis. Elle a également abordé la situation de Chypre et les questions posées par le plan d’aide proposé par les responsables européens et le FMI. Enfin, elle a mis en perspective les débats budgétaires actuels avec ses objectifs en matière de formation et d’éducation des jeunes, dont l’accès à l’emploi doit être une préoccupation majeure pour l’Europe.



tous droits réservés © groupe HEC